logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

28/09/2008

Le Festival de Jazz de SERRES

Depuis 6 ans maintenant, nous attendons avec impatience la fin du mois de juillet. Celle-ci est en effet marquée par l'arrivée du Jazz.
Ce fut un pari un peu fou. En 2002, une dizaine de fondus de Jazz forment une association "Blue Buëch" avec l'objectif d'organiser à Serres ( village de 1200 habitants) un festival de Jazz. Mais le plus fou, c'est qu'ils y sont parvenus !
Et c'est ainsi que, chaque année, au plan d'eau de la Germanette, dans l'amphithéâtre de verdure, sous les étoiles, les amateurs de Jazz peuvent entendre, en live, du Jazz. Du classique, de l'actuel, du vocal, etc..

Le théâtre de verdure ...

medium_ger6_small.JPG


... au bord du plan d'eau ...

medium_ger7_small.JPG



...quel plus beau cadre pour les concerts ?

medium_ger31_small.JPG


C'est en 2003 que s'ouvre le premier festival. Modestement, trois concerts sont programmés sur deux soirées.

medium_Affiche_2003.jpg


medium_2003_simoni3_small.JPG


medium_2003_tigran2_small.JPG


Les amateurs peuvent entendre des musiciens expérimentés comme André Jaume ou Alain Soler et de jeunes pousses tels Antoine Simoni et Tigran Hamasyan ( qui vient d'obtenir le prix Monk). 500 spectateurs répondent à l'appel !


Encouragés par ce premier succès, ils remettent ça en 2004 sur 3 jours et attirent 800 spectateurs venus entendre le saxophoniste Eric Barret, le guitariste manouche Sébastien Félix, Sergent Pépère, etc...

medium_Affiche_2004.jpg


medium_2004_nuages5_small.JPG


medium_Sergent46_small.JPG

Et de 3 en 2005 ! Poumy Arnaud, Christian Azzi, Olivier Franc, Totol Masselier, Daniel Barda, Alain Marquet, le Pentessence Quartet de Glenn Ferris, entre autres sont au programme....

medium_Affiche_2005.JPG


medium_ferris849_small.jpg



2006. Le festival prend de l'ampleur tant géographiquement ( il rayonne sur plusieurs communes), que dans la durée ( 9 jours), qu'en nombre de spectateurs : 1000 ! Le Sinsi swing Quartet de Sébastien Félix, l'octet de Sylvia Versini, Doodlin', etc.. proposèrent une palette diversifiée du Jazz.

medium_affiche_2006.jpg


medium_Doodlin_0217_small.jpg


medium_sinti0031_small.jpg



En 2007, 1400 spectateurs. Plus que d'habitants à Serre !

medium_affiche_2007_small.jpg


Avec Jacky Milliet "Caveau de la Huchette Jazz Band"

medium_JM_20_76_.jpg


Gilda Solve et Patrice Galas trio

medium_GS_20_13_small.jpg


Claudine François Metis Quartet

medium_CF_20_32_small.JPG


et bien d'autres...

Et en 2008 sur 10 jours, nouveau succès pour un festival qui semble avoir trouvé sa vitesse de croisière et son public.

medium_affiche_2008_small.jpg


Rendez-vous en 2009 pour de nouvelles découvertes et de nouveaux plaisirs.

Les tourtons du Champsaur

Tous ceux qui ont eu l'occasion de séjourner dans les Hautes Alpes connaissent les Tourtons du Champsaur.
Pour ceux qui n'ont pas cette chance et pour les autres qui veulent en savoir un peu plus sur ces fameux Tourtons, je vous propose de partir à leur rencontre.

Les Tourtons : les origines

Le tourton est né au milieu du XIXe siècle dans la vallée du Champsaur (à côté de Gap). La culture de la pomme de terre y représentait alors l’essentiel de l’activité.
A l’époque, ces “coussins du petit Jésus” comme on les appelait ne s’invitaient qu’au repas de Noël. Depuis, chaque famille garde secrète sa propre recette, authentique et inimitable, et ne la transmet que de génération en génération.
Aujourd’hui sa dégustation s’est démocratisée et on trouve de nombreuses variantes : le reblochon, épinard, chèvre, viande et pour les sucrés pruneau, pomme, chocolat ou framboise.

Les Tourtons : à quoi ça ressemble ?

Plus ou moins dorés, plus ou moins gonflés, en fonction de la recette choisie.

medium_tourtons.jpg


medium_15570733_p.jpg


medium_tourton-du-champsaur-_3090.jpg


Les Tourtons : la recette

Les Tourtons sont un plat traditionnel de nos campagnes. Certaines recettes compliquent inutilement la préparation. Je vous propose donc une recette de base.

Préparation : 30 minutes

Ingrédients : Pour la pâte : 1 kilo de farine, 2 ou 3 oeufs, 3 cuillerées d'huile, 2 cuillérées de tomme fraîche, oignons, sel.

Préparation :

Bien pétrir sa pâte et, pendant qu'elle repose, préparer la purée.
Faire cuire les pommes de terre avec quelques oignons.
Passer le tout et rajouter de la tomme fraîche.
Etaler la pâte, répartir la purée par petits tas sur la moitié de la pâte et
rabattre l'autre moitié par dessus.
Au moyen d'une roulette, découper les tourtons et faire frire.

Les tourtons se mangent chauds, accompagnés d'une salade et de jambon de pays par exemple.

On peut aussi se servir de la même recette pour faire les tourtons aux pruneaux ou aux pommes et les manger froids en dessert.

Où manger des Tourtons ?

Pour ceux qui n'ont pas le temps ou le courage, ou pas envie tout simplement, de s'essayer à cette recette. Une seule solution : venir dans les Hautes Alpes.

Vous en trouverez en saison, sur les marchés. Des stands en proposent à volonté, aux pommes de terre, aux épinards, au fromage de chèvre, aux pruneaux, aux pommes, etc... Il y en a pour tous les gouts ! Un petit passage au four, en rentrant, pour les réchauffer et le tour est joué.

Autre solution, les rayons surgelés du Supermarché....

Mais il est possible également d'en déguster dans certains Restaurants. Quelques adresses :

- Le Tourton des Alpes à Gap, 1 rue des Cordiers.
medium_le-tourton-des-alpes_80750.jpg


- Les Chenets à Saint Julien en Champsaur
medium_salle.jpg


- Les Gardettes à Orcières-Merlette
medium_Pano-salle-resto.jpg

- Le Pascarel à Saint Jean Saint Nicolas
medium_visuel2.jpg


- Chez Robert et Maguy à Chauffayer

- Le ban de l'Ours à St Maurice en Valgaudemar
medium_PICT0022_.jpg

etc...

27/09/2008

Une centrale solaire dans les Hautes Alpes

Les Hautes-Alpes auront leur première centrale solaire vers la fin de l'année 2009. Elle sera située sur le territoire de la petite commune du Poët et offrira 8 Mw de puissance.

7 exploitants agricoles loueront 16 hectares de terrains en friche, qui bénéficient d'un ensoleillement annuel de 1 500 heures.

medium_arton4.jpg


Pour eux, le projet est une aubaine, de même que pour la mairie de Poët, qui, outre la taxe professionnelle, touchera une aide de 30 à 40 000 euros par an de la part de l'entreprise Solaire Direct. Cette somme devra être investie dans des projets sociaux, culturels, associatifs, pédagogiques ou sportifs.

Le projet représente un investissement de 32 millions d'euros pour l'entreprise, qui prévoit 5 autres projets similaires dans la vallée de la Durance. Le chantier de Poët sera lancé au début 2009, et durera 9 mois.

Un autre projet est également dans les tuyaux sur la commune d'Aspres sur Buëch.

medium_180px-Mafate_Marla_solar_panel_dsc00633.jpg

Et EDF dans tout cela ? Pourquoi le service public de l'énergie n'est-il pas à la pointe en matière d'énergies renouvelables, telle l'énergie solaire ? En laissant ce champ au privé, il est à craindre que la recherche du profit prime sur la réponse aux besoins en énergie et la recherche d'une véritable alternative au tout nucléaire.

25/09/2008

Brumes et nuages

Deux photos prises ce matin en allant au travail.

La barre nuageuse collée sur le Champsaur et qui s'arrête pile au Col Bayard. C'est une image caractéristique de la limite climatique entre le Champsaur et le Gapençais. Les sommets champsaurins émergent en arrière plan de la mer de nuages.

medium_SS101363.JPG



Le bassin gapençais entre nuages et soleil levant, encore dans la brume du petit matin

medium_SS101364.JPG

24/09/2008

Jeux Olympiques : le ridicule ne tue pas ...

Le CNOSF ( Comité National Olympique et Sportif Français) vient de décider de déposer la candidature de la France pour organiser les J.O. d'hiver de ...2018.

Plusieurs villes ou sites français sont sur les rangs pour l'organisation : Grenoble, qui a une certaine expérience en la matière, Annecy, Nice qui est bien connue pour ses stations de ski (!), et les Alpes du Sud.

medium_galleryLogo_sm.gif

L'idée de la candidature des Alpes du Sud à l'organisation des JO de 2018 a été portée par Jean Marc PASSERON,

medium_WEB_CHEMIN_2648_1204817912.jpg

ancien patron de radio, ancien conseiller général (UMP) pour qui la politique est affaire de communication. Ainsi, nous avons vu fleurir depuis trois ans des affiches, des inscriptions, des banderolles vantant la candidature des Alpes du Sud pour les JO de 2018.

Las cela n'a pas suffi pour que JMP soit réélu Conseiller général ni pour qu'il devienne Maire de Gap, comme il l'ambitionnait.

Faire porter une candidature par un département de 120 000 habitants, l'un des moins peuplé et des moins riche de France peut déjà interroger ! Mais il y a pire : quelques heures avant l'annonce par le CNOSF de la candidature française, le Maire de Gap ( Préfecture des Hautes Alpes - 40 000 habitants) déclarait qu'il n'était pas intéressé.

Et notre Jean Marc PASSERON de ne pas se démonter et d'affirmer que cette candidature serait centrée autour du Lac de Serre Ponçon. Et là, on rigole franchement, la plus grosse ville du secteur, c'est Embrun, 5 000 habitants !
medium_paysage11_JPG.jpg
Mais que l'on se rassure derrière tout cela, il y a un "groupemet d'acteurs économiques". C'est bien connu, les Hautes Alpes possèdent des entreprises ayant une envergure capable de porter financièrement l'organisation des JO !

Faut-il pleurer, faut-il en rire, font-ils envie ou bien pitié ?
Du pain et des jeux disait un Empereur il y a quelques siècles. Rien n'a changé ! Non ?

22/09/2008

Sénatoriales : fin du suspens...

Il y a quelques jours je vous ai présenté les 8 candidats haut-alpins aux élections sénatoriales. Le suspens, comme partout en France, a pris fin ce dimanche avec le vote des "grands" (?!) électeurs.

Notre inénarable candidat écolo-anarcho a recuilli ... 0 voix.

Plus réjouissant, la candidate Front National, 1 voix. Ce n'est pas la sienne, elle ne votait pas !

Résultat des courses, à l'arrivée, au 2eme tour, c'est................................................. le sortant Pierre Bernard-Reymond ( UMP) qui l'emporte avec plus de 57% des voix devant Auguste Truphème ( soutien PS et PC), 40,5% et Michel Ollivier(Les verts), 2%.

Bon, la soupe est bonne et la vie continue.

medium_20080918.jpg


Gloire au vainqueur, ancien Maire de Gap, ancien Secrétaire d'Etat, et toujours Sénateur qui ira encore quelques années somnoler sur les bancs de la vieille assemblée et voter les belles lois antisociales de M. Sarkozy.

medium_thumb_bernard_reymond_pierre07003h.jpg


Pitié pour les vaincus, tristes acteurs d'une gauche moribonde.

medium_thumb_ELU_PHOTO_8_1206114694.gif
medium_thumb_m_olivier.jpg

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique