logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

05/10/2008

Lire en Fête - J'ai aimé : "Beloved" de Toni Morrison

Je découvre depuis peu la littérature nord-américaine. Mes goûts et peut-être une certaine mode éditoriale m'avaient porté dans mes plus jeunes années vers les écrivains sud-américains qui tiennent d'ailleurs toujours une place importante dans mes choix de lecture.
C'est donc au fil de mes rencontres dans les rayons des libraires que j'ai commencé à approcher les écrivains américains, ou plutôt, états-uniens.

Ma dernière découverte, fut Toni Morrison et son roman "Beloved", publié aux Etats-Unis en 1987 et en France en 1989. Disponible en poche aux éditions 10-18 "Domaine étranger" - Christian Bourgois Editeur. "Beloved" est le 5eme roman de cette écrivaine, née dans une famille ouvrière de l'Ohio en 1931. Il lui a valu le Prix Pulitzer.

medium_2264039167.jpg


Depuis, en 1993, Toni Morrison a reçu le Prix Nobel de littérature. Première femme écrivain noir-amériaine à recevoir ce prix. Elle déclara : "Je ne pense pas qu’il y ait de vrais artistes qui n’aient jamais été engagés. Ils ont peut-être été insensible à tel ou tel fléau, mais ils étaient engagés car l’essence d’un artiste est d'être engagé".

medium_6303.jpg


En lui décernant le Prix Nobel, les jurés de Stockholm affirmaient :" Dans ses descriptions de l'univers réel ou imaginaire du peuple noir, Toni Morrison a rendu au peuple afro-américain son histoire morceau par morceau". Et c'est bien de cela dont il s'agit dans "Beloved". Le roman est inspiré d'une histoire vraie survenue en 1856. Une esclave évadée qui avait préféré tuer une de ses filles plutôt que de la voir retourner en esclavage chez son ancien maître.

Toni Morrison a longtemps hésité avant d'aborder ce fait-divers dans un roman. Elle dira plus tard "J’ai d’abord pensé au début que cette histoire ne pouvait pas être écrite, mais ça me dérangeait qu’une telle histoire soit inaccessible à l’art". Elle nous dévoile dans ce récit la folie de l'esclavage.

Le roman se déroule en 1873. Sethe, c’est le nom de l’héroïne, ancienne esclave qui a cherement conquis sa liberte, mère de plusieurs enfants, égorge son dernier né qui n’a pas encore de prénom, pour ne pas le voir tomber en esclavage. Le bébé est enterré, mais sur la pierre tombale, n’ayant pas assez d’argent pour faire écrire "Dear Beloved", figurera simplement "Beloved". Abandonnée par son mari, elle élève seule sa fille, Denver. Mais Seth n'a pas droit au repos de la rédemption. Elle reste hantée par le souvenir de cette enfant. Un jour, elle recoit la visite d'un ancien compagnon d'infortune, Paul D., qui lui propose de partager sa vie. Sethe accepte de le prendre à l'essai dans l'espoir qu'il saura remplacer le pere que sa fille n'a jamais connu. Quelques jours plus tard, une belle mais maléfique jeune fille à peine capable d'articuler son prenom: Beloved, arrive dans la maison où Sethe et sa fille Denver habitent avec Paul D. Sethe croit reconnaitre en elle le bébé qu'elle sacrifia dix-huit ans plus tot et decide de l'adopter. Et si Beloved revenue chez les vivants offrait ainsi à sa mère un moyen d'exorciser son passé... Un hymne à l'amour qui aborde avec talent un problème singulier : la rédemption par l'oubli.

Loin de tous les clichés, Toni Morrison, dans ce roman fort et douloureux parfois à la limite du fantastique, ranime la mémoire, exorcise le passé et transcende la douleur des opprimés. Un roman majeur de la littérature.

Premières lignes du roman :

"Le 124 était habité de malveillance. Imprégné de la malédiction d'un bébé. Les femmes de la maison le savaient, et les enfants aussi. Pendant des années, chacun s'accomoda à sa manière de cette méchanceté : puis, à partir de 1873, il n'y eut plus que Sethe et sa fille Denver à en être victimes. La grand-mère, Baby Suggs, était morte, et les fils Howard et Buglar s'étaient enfuis à l'âge de treize ans, l'un, le jour où un simple regard sur un miroir le fit voler en éclats ( ce fut le signal pour Buglar) ; l'autre, le jour où l'empreinte de deux petites mains apparut sur le gâteau ( cela décida Howard)."

Le roman a été porté au cinéma en 1999 par Jonathan Demme avec dans les rôles principaux : Danny Glover, Oprah Winfrey et Thandie Newton....
medium_025776.jpg


medium_025776_ph.jpg
medium_18826058.jpg

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique