logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

20/03/2009

Vous aimez le miel et la nature, alors agissez !

Invasion de frelons : une action à faire soi même pour les éradiquer.

Avec le radoucissement des températures, les reines de FRELONS ASIATIQUES sortent de leur torpeur et commencent à repérer les endroits les plus adaptés pour établir leur colonie. C'est là, maintenant, qu'il faut absolument les piéger.

A la mi-mai, il sera trop tard...

medium_frelon_20asiatique.2.jpg


Cette espèce venue de Chine par "accident", très prolifique et dangereuse est le pire prédateur des abeilles que nous connaissons.

Actuellement dans le Sud-Ouest il y a environ un nid tout les 200 à 500 mètres.

Alors que 'l'accident" n'a eu lieu que courant 2004 !

Une infime partie de ces nids sont visibles, ceux visibles sont souvent situés en haut des arbres.

medium_Nid_20-Frelon-Asiatique.jpg


C'est donc la « guerre » que nous devons mener contre cet insecte et c'est assez facile au stade actuel. De simples pièges suffisent.

Il suffit à chacun de prendre 1 à 2 mn de son temps et le coût est inférieur à 50 centimes d'euro.

Pour fabriquer un piège à reine, il suffit d'une bouteille en plastique vide, la couper en deux, replacer à l'envers la partie avec le trou du bouchon dans l'autre.

Remplir avec un peu de bière brune (pas blonde) et un peu d'eau sucrée ou non, surtout pas de miel.

On peut fabriquer 3 pièges avec une seule canette de bière brune de 33 cl.

Un seul piège suffit pour un balcon, rebord de fenêtre, etc. Vous pouvez en mettre plusieurs dans un jardin, de préférence un peu en hauteur et à l'abri de la pluie si possible. 1 piège pour 500 à 1 000 m².

Il faut savoir que chaque frelon que vous attraperez dans votre piège entre la mi-mars et la mi-mai est forcement une reine.

Une reine attrapée = un nid en moins.

Faites ce geste citoyen qui concerne tout le monde, surtout si vous habitez dans le Sud-Ouest.

Posez au moins un piège chez vous.

Quand les nids seront formés et les colonies constituées, le combat sera impossible à gagner. Il sera repoussé d'un an et sera plus difficile.

Vespa Velutina Nigrithorax, destructeur d'abeille.
Essaim photographié à Sarlat le 15/09/07 ( Ø 45/50 cm).
Il pourrait y avoir 1 500 ouvrières et 6 000 cellules dans un tel nid. (source bavards du net)


medium_frelon_asie_eyzies.p.jpg

17:35 Publié dans Agissons | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : Frelon asiatique, abeille, miel | |  Facebook | |

Commentaires

Merci Philippe de nous alerter sur ce fléau!Je n'ai pas entendu dire que ce frelon était présent dans nos régions du Sud est !Mais par précaution ,je vais installer les piéges que tu propose !
Bon dimanche
Amitiés
Jacques

Écrit par : Jacques de Haute Provence | 21/03/2009

Je vais faire come Jacques, car des nids à guèpes nous en avons chaque année sous le bord des toits, si ces pièges font pour ces guèpes, pourquoi pas pour les autres ?

Amicalement.

Écrit par : josiane | 22/03/2009

Bonjour,

Utiliser ce type de piège et faire en sorte que beaucoup de gens le placent dans leur environnement avec 1 piège pour 500 à 1000 m² et ce, que Vespa velutina soit présent ou non, n'est pas un geste citoyen comme votre message le présente.
Si vous utilisez un piège aussi élémentaire qui capturera toutes sortes d'insectes autres que le frelon asiatique et à une telle densité vous porterez vous-même atteinte à la biodiversité en tuant beaucoup d'insectes non ciblés par le piégeage : des frelons d'Europe, des guêpes de diverses espèces dont certaines peu communes, des papillons divers et bien d'autres encore y compris parfois des espèces protégées.

Certaines personnes utilisent actuellement des pièges plus élaborés qui permettent à une partie des insectes capturés de s'échapper sans tomber dans le liquide attractif. Tant qu'à faire installer des pièges, il vaut mieux proposer l'utilisation de celui-là. Il faut en outre dire aux gens d'éviter les piégeages massifs dans les zones où le frelon n'a pas encore été signalé.

Par ailleurs, il y a beaucoup d'informations fausses ou erronées dans ce texte qui scandalisent les scientifiques !

Ainsi, s'il y a parfois plusieurs nids de Vespa velutina très proches les uns des autres, dire que "actuellement dans le Sud-Ouest il y a environ un nid tout les 200 à 500 mètres" est complètement faux !Il y a moins de 750 nids répertoriés en 2008 dans 25 départements (voir le site internet de l'INPN http://inpn.mnhn.fr ).

"Alors que 'l'accident" n'a eu lieu que courant 2004 !"; cette phrase aussi n'est pas exacte car on ne sait pas exactement quand le frelon est arrivé, seulement que cela s'est passé avant 2004, ce qui n'est pas la même chose!

"Une reine attrapée = un nid en moins" cette phrase aussi est fausse car déjà toutes les reines qui volent au printemps ne sont pas fécondées (et celles qui ne sont pas fécondées ne fonderont pas de colonie) et par ailleurs une très forte proportion des reines fécondées mourront avant d'avoir fondé une colonie ou avant que leur colonie ne se développe. Cette phrase qui traîne partout est donc totalement fausse !

"Quand les nids seront formés et les colonies constituées, le combat sera impossible à gagner. Il sera repoussé d'un an et sera plus difficile. ». Nous les scientifiques, sommes convaincus qu'un tel piégeage a peu de chance de freiner la progression du frelon. Nous attendons les résultats des expérimentations de piégeages qui seront faites cette année de façon rigoureuse pour dire si de telles pratiques ont un quelconque intérêt. Pour l'instant, demander aux gens de faire ce geste pour la nature sans avoir aucune idée de l'impact réel de tels piégeages est une complète aberration. Il y a trop de gens qui se permettent d'envoyer des consignes à leurs semblables alors qu'ils ne connaissent strictement rien ni à la biologie des frelons ni à la situation.

Il y a quelqu'un près de Bordeaux qui a piégé l'année dernière des centaines de reines (et beaucoup d'autres insectes malheureusement) près de chez lui et cela n'a pas empêché ses ruches de se faire dévaster durant l'été. On verra bien ce que donnera le piégeage miracle mis en place un peu partout cette année mais je ne suis pas convaincue du résultat pour ce qui est du frelon. Il y a beaucoup à craindre par contre pour les autres insectes qui ne sont en principe pas concernés !

Visitez le site de l'INPN ( http://inpn.mnhn.fr ) et signalez les nids en mairie.

Merci.
Quentin Rome

P.S. : Il serait bien de mettre la source des photos (J. Haxaire pour la première)
— —
Museum National d'Histoire Naturelle
Entomologie CP50
45 rue Buffon, 75005 Paris (France)

e-mail : vespa@mnhn.fr

http://inpn.mnhn.fr/isb/servlet/ISBServlet?action=Espece&typeAction=10&pageReturn=ficheEspeceDescription.jsp&numero_taxon=433589

Écrit par : Quentin Rome | 30/03/2009

En balade ce matin, une marcheuse se demandait si elle voyait du gui ou une "galette" de frelons. Ma vue n'était pas assez bonne pour deviner... Bises de miche

Écrit par : miche | 01/04/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique