logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

31/03/2009

Poème de minuit (9)

En 1934, répondant aux violences des surveillants du réfectoire, les enfants du bagne de Belle-Ile se rebellent. Plusieurs réussissent à s'enfuir et l'administration fait appel à toutes les bonnes volontés, notamment aux touristes, pour capturer les fugitifs : une prime leur est offerte — vingt francs par enfant ! « L'incident eut au moins le mérite d'attirer l'attention du public et d'accélérer le passage des Bagnes d'enfants à l'éducation surveillée. À partir de 1936, les surveillants furent remplacés par des éducateurs dégagés des tâches disciplinaires »
Ce lieu d’histoire et de mémoire a inspiré des cinéastes. Et notamment Serge Reggiani qui tourna à Belle-île en 1947 des scènes dans un film de Marcel Carmé. Un film qui ne verra jamais le jour, "L’île des enfants perdus", sur un scénario de Prévert. L’histoire devait raconter la révolte des enfants. On sait que quelque 69 plans ont été tournés de 1936 à 1947, la plupart des autres ayant été abandonnés suite à de nombreux incidents. Un vrai tournage maudit : problèmes de santé d’acteurs, coût trop élevé… On aurait pu y voir, aux côtés de Reggiani, Arletty, Anouk Aimé… Peut-être les rushs sortiront-ils un jour…

Chasse à l'enfant

A Marianne Oswald


Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !
Au-dessus de l'île on voit des oiseaux
Tout autour de l'île il y a de l'eau

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !
Qu'est-ce que c'est que ces hurlements

Bandit ! Voyou ! Voyou ! Chenapan !
C'est la meute des honnêtes gens
Qui fait la chasse à l'enfant

Il avait dit j'en ai assez de la maison de redressement
Et les gardiens à coup de clefs lui avaient brisé les dents
Et puis ils l'avaient laissé étendu sur le ciment

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !
Maintenant il s'est sauvé
Et comme une bête traquée
Il galope dans la nuit
Et tous galopent après lui
Les gendarmes les touristes les rentiers les artistes

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !
C'est la meute des honnêtes gens
Qui fait la chasse à l'enfant

Pourchasser l'enfant, pas besoin de permis
Tous le braves gens s'y sont mis
Qu'est-ce qui nage dans la nuit
Quels sont ces éclairs ces bruits
C'est un enfant qui s'enfuit
On tire sur lui à coups de fusil

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !
Tous ces messieurs sur le rivage
Sont bredouilles et verts de rage

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !
Rejoindras-tu le continent rejoindras-tu le continent !

Au-dessus de l'île on voit des oiseaux
Tout autour de l'île il y a de l'eau.


Jacques Prévert - Paroles





30/03/2009

Le poème de minuit (8)

Pour terminer cette série extraites des Fleurs du mal de Charles Baudelaire, voici un poème à consommer avec modération.


Le vin des chiffonniers


Souvent, à la calrté rouge d'un réverbère
Dont le vent bat la flamme et tourmente le verre,
Au coeur d'un vieux faubourg, labyrinthe fangeux
Où l'humanité grouille en ferments orageux,

medium_atget_asnieres.jpg


On voit un chiffonier qui vient, hochant la tête,
Butant, et se cognant aux murs comme un poète,
Et, sans prendre souci des mouchards, ses sujets,
Epanche tout son coeur en glorieux projets.

Il prête des serments, dicte des lois sublimes,
Terrasse les méchants, relève les victimes,
Et sous le firmament comme un dais suspendu
S'enivre des splendeurs de sa propre vertu.

Oui, ces gens harcelés de chagrins de ménage,
Moulus par le travail et tourmentés par l'âge,
Ereintés et pliant sous un tas de débris,
Vomissements confus de l'énorme Paris,

reviennent, parfumés d'une odeur de futailles,
Suivis de compagnons, blanchis dans les batailles,
Dont la moustache pend comme les vieux drapeaux.
Les bannières, les fleurs et les arcs triomphaux

Se dressent devant eux, solennelle magie !
Et dans l'étourdissante et lumineuse orgie
Des clairons, du soleil, des cris et du tambour,
Ils apportent la gloire au peuple ivre d'amour !

C'est ainsi qu'à travers l'Humanité frivole
Le vin roule de l'or, éblouissant Pactole ;
Par le gosier de l'homme il chante ses exploits
Et règne par ses dons ainsi que les vrais rois.

Pour noyer la rancoeur et bercer l'indolence
De tous ces vieux maudits qui meurent en silence.
Dieu, touché de remords, avait fait le sommeil ;
L'Homme ajouta le Vin, fils sacré du Soleil !


Charles Baudelaire - Les Fleurs du Mal - Le Vin

medium_cb_doc_l-ivresse_du_chiffonnier.jpg

29/03/2009

Lapin à la bière et au pain d'épice

Une recette de lapin originale qui titille les papille entre l'amertume de la bière brune et le sucré du pain d'épices.

Comptez 2 heures pour la préparation et la cuisson.

Les ingrédients pour 4 personnes :

- 1 beau lapin
- 4 tranches de pain d'épice de bonne qualité
- Bière brune : 65 cl
- 1 oignon émincé
- une dizaine de pruneaux
- une pincée de canelle
- une pincée de gingembre
- olives vertes
- un bouquet garni
- sel et poivre

Et c'est parti ...

1. Coupez le lapin en morceaux et émincez l'oignon
2. Sans matière grasse, mettez le lapin dans la cocotte avec le bouquet garni et l'oignon. Emiettez le pain d'épices sur le lapin, salez et poivrez. Arrosez le tout avec la bière.
3. Couvir la cocotte et laissez cuire à feu doux.
4. Après 35 mn de cuisson ajoutez la cannelle et le gingembre, les pruneaux et les olives.

medium_SS101781.JPG

5. Terminez la cuisson pendant encore 40 minutes.
6. Retirez le couvercle et augmentez le feu pour faire réduire un peu la sauce avant de servir.

medium_SS101783.JPG


J'ai accompagné le plat avec des flgeolets mail des pommes de terre vapeur peuvent également très bien convenir.

Pour le vin : un bon Bourgogne conviendra.

Le poème de minuit (7)

Vraiment pas joyeux mais implement pour le plaisr d'entendre le grand Léo chanter Baudelaire



Spleen

Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
Sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis,
Et que de l'horizon embrassant tout le cercle
II nous verse un jour noir plus triste que les nuits;


Quand la terre est changée en un cachot humide,
Où l'Espérance, comme une chauve-souris,
S'en va battant les murs de son aile timide
Et se cognant la tête à des plafonds pourris;


Quand la pluie étalant ses immenses traînées
D'une vaste prison imite les barreaux,
Et qu'un peuple muet d'infâmes araignées
Vient tendre ses filets au fond de nos cerveaux,


Des cloches tout à coup sautent avec furie
Et lancent vers le ciel un affreux hurlement,
Ainsi que des esprits errants et sans patrie
Qui se mettent à geindre opiniâtrement.


- Et de longs corbillards, sans tambours ni musique,
Défilent lentement dans mon âme; l'Espoir,
Vaincu, pleure, et l'Angoisse atroce, despotique,
Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir.



Charles Baudelaire, Les Fleurs du mal

medium_3if9qb7c.jpg

28/03/2009

RUE 89 convoqué par la police pour délit d’information !

Sarkozy en off sur France 3
par rue89



La diffusion de cette vidéo sur leur site a valu à RUE 89 de se faire convoquer par la police, le 1er avril, suite à une plainte contre X déposée par France 3 pour « vol, recel et contrefaçon ». Des journaliste de France 3 sont aussi convoqués.

medium_2576_65130455285_520395285_2075685_2828745_n.jpg


Un conseiller du président a d’ailleurs déclaré avoir insisté pour que la rédaction porte plainte.

Décidément, il ne fait pas bon informer dans notre doux pays, si cette information ne plaît pas au président...

Il est reproché aux journalistes de ne pas avoir révélé leur source.

« L’instrumentalisation d’un média public contre un média privé, et l’usage de la justice pénale contre la presse, sont inadmissibles. La Ligue des droits de l’homme rappelle que la France est régulièrement condamnée par la Cour européenne des droits de l’homme pour ses atteintes à la liberté de la presse. » a d’ailleurs déclaré la Ligue des Droits de l’Homme.

Chaque citoyen, au nom de la liberté et de la pluralité de l’information se doit (devrait ?) de soutenir RUE89 contre cette attaque.

A l’heure où l’on veut nous imposer de plus en plus la vidéo-surveillance comme outil sécuritaire, le chef de l’Etat refuse de voir son image non contrôlée filmée et diffusée !

En frappant sur ce média participatif, indépendant et novateur, l’Etat cherche-t-il à museler un outil parti prenante de la liberté d’expression en sarkozie?

N’hésitez pas à rendre visite à RUE 89 pour leur exprimer votre soutien et faites tourner l’info !

Poème de minuit (6)

Ce soir, un des poèmes condamnés des Fleurs du Mal. C'est la nuit, laissons nous aller...

Les Bijoux

medium_dyn003_original_388_309_pjpeg_2602302_513363e9495770c567824a5e048bdda5.jpg


La très-chère était nue, et, connaissant mon cœur,
Elle n'avait gardé que ses bijoux sonores,
Dont le riche attirail lui donnait l'air vainqueur
Qu'ont dans leurs jours heureux les esclaves des Mores.

Quand il jette en dansant son bruit vif et moqueur,
Ce monde rayonnant de métal et de pierre
Me ravit en extase, et j'aime à la fureur
Les choses où le son se mêle à la lumière.

Elle était donc couchée et se laissait aimer,
Et du haut du divan elle souriait d'aise
À mon amour profond et doux comme la mer,
Qui vers elle montait comme vers sa falaise.

Les yeux fixés sur moi comme un tigre dompté,
D'un air vague et rêveur elle essayait des poses,
Et la candeur unie à la lubricité
Donnait un charme neuf à ses métamorphoses ;

Et son bras et sa jambe, et sa cuisse et ses reins,
Polis comme de l'huile, onduleux comme un cygne,
Passaient devant mes yeux clairvoyants et sereins ;
Et son ventre et ses seins, ces grappes de ma vigne,

S'avançaient, plus câlins que les Anges du mal,
Pour troubler le repos où mon âme était mise,
Et pour la déranger du rocher de cristal
Où, calme et solitaire, elle s'était assise.

Je croyais voir unis par un nouveau dessin
Les hanches de l'Antiope au buste d'un imberbe,
Tant sa taille faisait ressortir son bassin.
Sur ce teint fauve et brun le fard était superbe !

– Et la lampe s'étant résignée à mourir,
Comme le foyer seul illuminait la chambre,
Chaque fois qu'il poussait un flamboyant soupir,
Il inondait de sang cette peau couleur d'ambre !


Baudelaire, Les Fleurs du Mal (1857),

medium_cov_baudelaire_fleurs.jpg


 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique