logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

21/04/2009

Intimidation ...

En début d'après-midi nous étions 60 rassemblés devant le Commissariat de Police de Gap ( militants de la CGT, de Sud Santé, du PCF, de l'association de défense de l'Hôpital de Gap et du Collectif de Défense de l'Hôpital de Briançon...). Pourquoi un tel rassemblement assez inhabituel dans nos Alpes douces ?

Essayez de suivre, cela en vaut la peine....

Acte 1 - Il y a quelques semaines, le Bureau de l'AFP à Montpellier reçoit une missive anonyme menaçant de mort la Ministre de la santé, Roselyne Bachelot, si elle ne revenait pas sur ses réformes de l'Hôpital qui conduisent à la fermetures de nombreux lits dans les Hôpitaux comme à Gap et au Havre...

medium_Bachelot.jpg


Acte 2 - Bien entendu, menace de mort, c'est grave. Il y a donc poursuite et ouverture d'une enquête. Il faut bien que nos fins limiers de la police nationale, ne sachant trop vers quels horizons orienter leur enquête, commencent pas quelque chose... Et comme deux villes sont citées, on va orienter l'enquête vers ces deux villes.

Acte 3 - Voici donc un Inspecteur, parait-il spécialiste de la question, qui débarque à Gap ( certainement avant d'aller au Havre). Mais qui suspecter à Gap ? On ne va tout de même pas convoquer tous les syndicalistes, militants politiques et associatifs de Gap... Il y a bien une association qui s'est montée, il y a quelques mois pour la défense de l'Hôpital de Gap qui regroupe des personnels et quelques citoyens gapençais... Et cette association multiplie les actes symboliques autour de l'hôpital, médiatise ( radio et télé nationales se font l'écho de leur combat). Et bien la voilà la piste ! On va convoquer 4 activistes de l'association. Pourquoi 4 et pas les 8 membres du Bureau, le mystère reste, à ce jour, entier.

Acte 4 - Et donc, cet après-midi nos 4 militantes ( et oui, 4 femmes...) sont convoquées devant l'Inspecteur montpeliérin en question.

medium_200804221430_zoom.jpg


Mais dans le climat actuel de criminalisation des luttes ( plaintes contre des syndicalistes qui occupent le Bureau de Mme la député, plaintes contre des salariés qui séquestrent leur patron casseur d'emploi, provocations policières dans les manifs...), il ne fut pas trop compliqué de mobiliser cette soixantaine de personnes devant le commissariat pour accompagner les 4 militantes.

Il y a juste à regretter que celui qui a envoyé la lettre ait oublié de citer toutes les villes de France dont les hôpitaux seront touchés par la politique de Mme Bachelot. Car notre limier de Montpellier aurait du opérer un véritable tour de France pour enquêter dans toutes ces villes. Peut-être que sa carrière n'y aurait pas suffit ?

Voilà un épisode de ce que l'on vit au qotidien en Sarkoland. Et ce n'est pas drôle du tout !

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique