logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

02/08/2009

Mon dictionnaire curieux : ACTINIE

Un des bons moyens de voyager pas cher, c'est d'ouvrir le dictionnaire et de le feuilleter au hasard des mots. S'offre alors à nous un voyage dans l'espace et le temps qui nous mène en des contrées inconnues et en des époques lointaines.  Dépaysement garanti.

Aujourd'hui : L'ACTINIE

Ce n'est pas tant l'intérêt du mot qui a retenu mon attention que l'occasion de partager quelques belles photos de cet animal marin. Le nom "actinie" provient du grec "aktus", "aktinos" qui signifie "rayon".

C'est à la fin du XVIIIeme siècle que le mot "actinie" fait son apparition dans la langue française pour désigner cet animal de la famille des Caelentérès, polype à nombreux tentacules qui est plus connu sous une autre dénomination.

Ses caractéristiques : Le corps de l'actinie qui ressemble à un sac est appelé polype. Il est formé d'une colonne cylindrique de 5-6 cm de diamètre et d'un disque s'ouvrant par une bouche-anus entourée deplusiuers rangées de tentacules  riches en capsules adhésives (spirocystes). Un bourrelet sépare la colonne du disque portant des protubérances riches en cellules urticantes (nématoblastes ou cnidoblastes) dont les nématocystes riches en venin, appliqués sur une espèce étrangère provoquent la nécrose des tissus.

Vous avez trouvé ?

Non, alors une photo pour vous aider...

Actinie3.jpg

 Et, oui, il s'agit bien de l'anémone de mer dont voici quelques specimens...

L'anémone de mer charnue

 

cribinopsis.jpg

L'ortie de mer

 

anemones-de-mer-saint-malo-france-1252402660-1097303.jpg

L'anémone encroûtante

 

anemone_encroutante.jpg

L'anémone verte

 

10.jpg

Le mariage entre le poisson clown et l'anémone de mer...

Les poissons clowns de diverses espèces s'associent à 5 espèces d'anémones de mer ou actinies.

JPEG - 27.1 ko

L'association qui unit poisson-clown et une actinie est une symbiose stricto-sensu. Les poissons se nichent au sein des tentacules urticants du cnidaire (ou actinie) et jouissent d'une protection hors-pair contre leurs prédateurs. Eux-aussi sont utiles à « leur » anémone qu'ils protégent contre les agressions de poissons qui se nourrissent strictement de tentacules d'actinies. L'immunité face aux tentacules des cnidaires s'acquiert progressivement dès le stade juvénile, par le biais de très brefs contacts avec les tentacules.

JPEG - 35.9 ko

Au terme de la phase d'accoutumance, le poisson est protégé grâce à une substance chimique présente dans le mucus enrobant son épiderme. Le poisson n'est pas véritablement immunisé face aux organes urticants des actinies) : le rôle de la substance chimique consiste à éviter les détériorations des cellules du derme du poisson.

 

 Voilà comment un petit voyage dans le dictionnaire nous conduit au fond des mers...

 

 

Commentaires

Ils sont très intéressants tes voyages via le dico, et ils nous apportent quelque chose, qu'on connait rarement.
j'avoue que tes photos me parlent plus.
Bonne journée.
Anita.

Écrit par : Anita | 03/08/2009

Une intéressante discussion vaut commentaire.
Il n'y a pas de doute que que vous devriez Publier plus sur ce sujet , elle ne peut être un sujet tabou question, mais généralement gens ne parler ces questions. Pour la prochaine! Vive !

Écrit par : Linnie | 10/07/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique