logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

13/11/2009

Ils n'ont vraiment pas de face !

Rien ne les arrête ! La chasse aux travailleurs est ouverte sur tous les fronts. C'est aux accidentés du travail et aux victimes de maladies professionnelles qu'ils s'attaquent. Après avoir distribué généreusement les cadeaux fiscaux aux plus riches ( bouclier et niches fiscales diverses), ils s'attaquent maintenant aux maigres revenus des victimes du travail.

A l'heure où la Une des media est consacrée à la souffrance au travail, aux risques psycho-sociaux, les députés UMP ne trouvent rien de mieux que d'imposer les indemnités journalières "AT-MP".

Alors que, subordonnés à l'employeur, ils viennent d'être brutalement vulnérabilisés par un accident survenu au travail.
Alors qu'ils ne touchent déjà que 80 % puis 60 % du salaire journalier de base.
Alors qu'ils sont frappés par les franchises médicales et les déremboursements.
Alors que, très souvent, leur avenir est devenu incertain du fait du handicap qu'ils subissent. La justice serait, au contraire, que les accidentés touchent davantage que la totalité de leur salaire, à titre de réparation.

Ne pas imposer jusque-là les indemnités journalières des accidentés du travail n'était qu'une frêle compensation. La supprimer serait scandaleux.

D'autant que le total des accidents du travail vient d'augmenter de 0,4 % depuis 2 ans. Et que les suicides à cause du travail, et pas seulement à France Télécoms, ne sont pas reconnus légalement autant qu'il le faudrait comme des accidents. Il faudrait aller exactement dans la voie inverse et mieux prévenir, protéger, réparer les accidents et les victimes.

Car il y a 2 morts par jour au travail dans le seul secteur privé, 16 % de plus entre 2006 et 2008. On dénombre 720 150 accidents du travail avec arrêt par an, 46 436 accidents avec incapacité permanente, 37 millions de journées d'indemnisation AT. Les rapports officiels reconnaissent, d'autre part, que le chiffre de 43 832 maladies professionnelles avec 8,7 millions de journées d'IT, est largement sous-déclaré.

Ce sont des chiffres ? Non, ce sont des vies. Des dizaines de milliers de vies que l'organisation du travail brise.

La fiscalisation des indemnités va rapporter 150 millions d'euros à l'Etat alors que l'ensemble des niches fiscales représente ... 73 milliards d'euros ! De qui se moque-t-on ?

10/11/2009

Espace Schengen : des milliers de morts aux portes de l'Europe

En créant l'espace Schengen, l'Europe s'est constituée en forteresse. Entourée d'un mur pas toujours virtuel, elle repousse tous ceux qui veulent tenter leur chance dans cet Eldorado qu'est pour eux l'Europe.

La convention de Schengen promulgue l'ouverture des frontières entre les pays signataires. Le territoire ainsi créé est communément appelé « espace Schengen », du nom du village luxembourgeois de Schengen, tripoint frontalier entre l'Allemagne, le Luxembourg (donc le Bénélux) et la France, où a été signé l'accord entre les cinq États concernés à l'époque le 14 juin 1985. Si la première convention de Schengen date de 1985, l'espace Schengen a été institutionnalisé à l'échelle européenne par le traité d'Amsterdam de 1997. Le  traité de Lisbonne, ratifié en 2008, modifie les règles juridiques concernant l'espace Schengen, en renforçant la notion d'un « espace de liberté, de sécurité et de justice ». Celui-ci fait intervenir davantage de coopération judiciaire et policière, et vise à une mise en commun des politiques de visas, d'asile et d'immigration.

L'espace Schengen

schengen.jpg

Les pays signataires pratiquent une politique commune en ce qui concerne les visas et ont renforcé les contrôles aux frontières limitrophes de pays extérieurs à l'espace.

europe_immigration-f8ab3.gif

Conséquence : des milliers de morts... En voici une liste non exhaustive dressée à partir des informations parues dans la presse depuis le début de l'année :

06/11/09

Turquie

Naufrage au large de Bodrum, retrouvés 7 cadavres, dont 5 enfants
Ansa Med
01/11/09

France

Un migrant retrouvé sans vie dans le camion où il s'était caché pour traverser la Manche Daily Mail
29/10/09

Espagne

Deux morts à bord d'une embarcation secourue 66 milles au sud est de Cartagena El Pais
27/10/09

Grèce

Naufrage à Lesvos. Trois femmes et cinq enfants - tous afghans - morts noyés AP
26/10/09

Italie

300 ressortissants érythréens et somaliens débarquent en Sicile après cinq jours dans la mer en tempête. Un homme retrouvé mort à bord Repubblica
07/10/09

Italie

Un groupe de migrants débarque à Gela, en Sicile. Trois morts retrouvés en mer, trois autres personnes portées disparues Ansa
23/09/09

Egypte

Un réfugié érythréen tué par balle par la police égyptienne dans le désert du Sinaï, à la frontière avec Israël Reuters
19/09/09

Maroc

Naufrage au large de la petite île de Perejil. Retrouvés 8 cadavres, 21 personnes sont portées disparues Reuters
16/09/09

Egypte

Deux réfugiés érythréens tués par balle par la police égyptienne dans le désert du Sinaï, à la frontière avec Israël Reuters
09/09/09

Egypte

Quatre ressortissants africains tués par balle par la police égyptienne dans le désert du Sinaï, à la frontière avec Israël. Déjà 12 victimes depuis le mois de Mai 2009 Reuters
01/09/09

Egypte

Un ressortissants africains tué par balle par la police égyptienne dans le désert du Sinaï, à la frontière avec Israël. Une fille érythréenne âgé de 18 ans est sérieusement blessée Reuters
31/08/09

Espagne

Debarquement aux îles Canaries, à Granadilla (Tenerife), un mort à bord El Pais
29/08/09

Malte

Retrouvé un cadavre au large de Bizzerbugia. Il pourrait s'agir d'un des passagers du bateau secouru il y a deux jours dans la même zone Ansa
27/08/09

Malte

Retrouvé un cadavre dans la mer pendant les opérations de secours d'un bateau de migrants au large de Malte Ansa
22/08/09

Italie

Un cadavre aperçu au large de Linosa, 24 milles au nord de Lampedusa Repubblica
20/08/09

Italie

Cinq érythréens secourus à 12 milles de Lampedusa racontent que les autre 75 passagers du bateau sont mort pendant le 20 jours passé à la dérive entre la Libye et l'Italie. Leurs corps ont étés jetés en mer. Les autorités maltaises ont recuperés 7 cadavres en haute mer
Ansa
20/08/09

Italie

Un homme tombe sur la route depuis le camion sous lequel il s'était caché pour débarquer au port de Brindisi sans documents. Il est mort à l'instant Ansa
09/08/09

Libye

La police libyen attaque les détenus d'un centre de détention pour immigrés lors d'un tentative d'évasion du centre de Ganfuda, à Benghazi. Au moins 6 réfugiés somaliens ont étés tués à coups de coteau. D'autres sources soutiennent que les victimes seraient 20 Fortress Europe
13/08/09

Grèce

Retrouvés deux corps sans vie au large de l'île de Kos, trois autres personnes sont portées disparues Kathimerini
11/08/09

Espagne

Retrouvé un cadavre à Cartagena, entre Cabo de Agua et l'île d'Escombreras La Verdad
10/08/09

Italie

Une embarcation tombe en panne à trois mille de l'île de Pantelleria. Quatre des neuf passagers essayent de continuer à nage. Un d'entre eux est porté disparu Ansa
07/08/09

Grèce

Un mort près du port de Igoumenitsa. Il s'était caché dans en camion supposant qu'il allait s'embarquer pour l'Italie, mais lors que le camion a pris la direction d'Athènes, il s'est jeté dehors en trouvant la mort Kathimerini
06/08/09

Algérie

Un mort et 11 disparus lors d'une collision survenue, au large de Annaba, entre des unités marines des gardes-côtes et deux embarcations de harraga qui se dirigeaient en Sardaigne El Watan
31/07/09

Egypte

Migrant tué par balle par la police égyptienne à la frontière avec Israël. Il s'agit de la septième victime depuis le mois de Mai Reuters
27/07/09

Grèce

Arivan Abdullah Osman, jeune kurd iraquien, agressé violemment par la police de la marine du port d'Igoumenitsa, lors qu'il essayer de s'embarquer pour l'Italie, est mort à l'hopital de Thessalonique Reuters
27/07/09

Espagne

Retrouvés les restes d'un cadavre en état de décomposition avancé sur la plage de La Fontanilla de Marbella, où une semaine avant un autre corps avait été retrouvé Sur
24/07/09

Espagne

Un homme est porté disparu après avoir tombé dans l'eau au cours des opérations de sauvetage au large de Manilva, à Malaga Sur
23/07/09

Turquie

Trois morts dans un accident d'un camion qui transportait des migrants sans documents, à Kulp, dans la province de Diyarbakır France Presse
22/07/09

Espagne

Retrouvé un cadavre sur la plage de La Fontanilla de Marbella Sur
17/07/09

Espagne

Un corp retrouvé à Cadiz, près de Barbate. C'est la dixième victime du naufrage de Barbate du 29 Juine Sur
15/07/09

Espagne

Une troisième victime du bateau arrivé aux Canaries est morte dans l'hôpital d'El Hierro Diario de Navarra
15/07/09

Espagne

Un bateau de migrants arrive aux Canaries, à El Hierro. Un mort à bord. Un autre homme meurt juste après avoir été hospitalisé Diario de Navarra
27/07/09

Egypte

Deux ressortissants somaliens tué par balle par la police égyptienne à la frontière avec Israël Reuters
30/06/09

Espagne

Naufrage devant les cotes de Barbate, près de Cadiz. Retrouvés les corps de 8 personnes, dont 2 femmes El Mundo
28/06/09

Egypte

Un migrant tué par balle par la police égyptienne à la frontière avec Israël. Blessé un adolescent de 15 ans Reuters
24/06/09

Egypte

La police égyptiènne tue par balle un ressortissant africain à la frontière israélienne. Il s'agit de la troisième victime depuis Mai Reuters
23/06/09

Italie

Amir Rohol, afghan âgé de 19 ans, est mort après avoir été tombé du camion sous lequel il était débarqué au port d'Ancona Ansa
17/06/09

Espagne

Petite embarcation de migrants secourue au large de Murcia. Un mort et un disparu Ansa
04/06/09

Espagne

Aumoins 18 disparus en mer après le chavirage d'un bateau de migrants au large de l'Andalucia, à 18 km de Tarifa (Cádiz) El Pais
03/06/09

Espagne

Une navire de cargaison intercepte le cadavre d'un ressortissant sub-saharien au large de Cabo de Gata, en Andalucia La Verdad de Murcia
02/06/09

Egypte

La police égyptienne tue par balle un ressortissant africain à la frontière avec Israël, le long du Sinai. Un deuxième est gravement blessé Reuters
30/04/09

Espagne

Un de passagers du bateau intercepté le jour avant 14 milles au large de Tarifa (Cádiz), est mort à l'hôpital de Isla de las Palomas El Mundo
22/05/09

Italie

Retrouvé en mer un cadavre, au large de l'île des Cavoli, dans la cotes sud orientale de la Sardaigne Ansa
02/05/09

Italie

Il est mort de méningite à l'hôpital de Caltanissetta, un des migrants sauvés deux semaines avant par le cargo turc Pinar Ansa
23/04/09

Espagne

Retrouvés en mer les corps sans vie de deux migrants, dans l'Etroit de Gibraltar, par les Garde côtes espagnols Diario de Navarra
20/04/09

Espagne

Interceptée une embarcation 27 milles au large de Nouadhibou. Un mort noyé El Dia
16/04/09

Italie

Un cargo turc sauve 140 migrants à la derive à sud de Lampedusa. Dans les opérations de sauvetage, une fille âgée de 18 ans et enceinte mort noyée Repubblica

08/04/08

Italie

Embarcation secourue par le bateau de pêche italien Cesare Rustico, se chavire en mer. 3 disparus, dont une femme

Ansa

05/04/08

France

Un cadavre retrouvé dans le tunnel, tué dans une chute après avoir embarqué clandestinement sur une navette ferroviaire

Le Monde

03/04/08

Italie

Deux morts à bord d'une embarcation interceptée 60 milles à sud de Lampedusa

Apcom

29/03/09 Italie Un homme retrouvé mort dans le port d'Ancona, dans un ferry-boat en provenance de Patras où il s'etait embarqué caché sous un camion Ansa
29/03/09 Libye Une embarcation de migrants coule au large de Said Biilal Janzur, dans la banlieu de Tripoli, d'où ils etaient partis trois heures avant. Retrouvés 20 cadavres, alors que 210 personnes sont portées disparues en mer Ansa
27/03/09 Espagne Selon l'ong Asociación Pro-Derechos Humanos de Andalucía, au moins 581 migrants sont morts en 2008 le long des frontières espagnoles: 239 au large des îles Canaries et 342 dans la Méditerranéen Apdha
26/03/09 Italie Migrant retrouvé mort dans le port de Venice. Il voyageait caché dans un camion embarqué sur le ferry-boat Hellenic Master en provenance de la Grèce Gazzettino
26/03/09 Algérie Silon l'ambassade nigériane à Alger, 14 personne sont mortes dans le désert algérien après une panne du véhicule qui les transportait Nigerian Tribune
22/03/09 Espagne Deux personnes noyés au cours d'une opération de secours en mer en Andalousie Publico
20/03/09 Tunisie Un naufrage sur la route pour Lampedusa au large de Sfax fait 17 victimes, alors qu'au moins 50 personnes sont portés disparues Ansa
18/03/09 Espagne Le corps sans vie d'une migrant noyé a été retrouvé sur la plage de La Línea de la Concepción Sur
07/03/09 Espagne Un jeune migrant blessé à mort dans le tentative de sauter le double grillage de la frontière de Ceuta Abc

25/02/09

France

Une migrante accouche prématurément, son bébé ne survit pas. Les parents étaient des réfugiés kurdes irakiens installés en bordure de l'A 16, au campement de Grande-Synthe. Ils étaient en route pour l'Angleterre

Nord Littoral

23/02/09

Algérie

Selon les autorités algériennes, les cadavres de 261 emigrants algériens ont été repêchés dans la Méditérraneenne depuis 2005. En particulier: 98 en 2008, 61 en 2007, 73 en 2006 e 29 en 2005

Info Soir

21/02/09

Espagne

Un mort à bord d'une embarcation de 35 passagers, interceptée 18 milles au large de Motril,à Granada

La Razón

16/02/09

Espagne

25 morts et un disparu à proche distance de la plage Teguise de l'île de Lanzarote, aux Canaries, près de laquelle avait chaviré leur bateau surchargé. Entre les victimes: 4 bébés, 4 enfants âgés entre 8 et 11 ans et 2 femme, dont une enceinte de huit mois

Abc

02/02/09

Espagne

Intercepté à sud de l'île de Gran Canaria, un bateau avec 3 morts à bord

El Pais

29/01/09

Tunisie

8 migrants portés disparus dans un naufrage au large de Hammam-Lif, 15 km de Tunis

Ansa

29/01/09

Turquie

Retrouvés les corps sans vie de 5 migrants dans les eaux de Bodrum

Kathimerini

25/01/09

Algérie

12 émigrants portés disparus depuis le 3 janvier, quand ils avait pris le départ d'une plage de la corniche d'Arzew, se dirigeant en Espagne

Quotidien d'Oran

21/01/09

Italie

53 migrants débarquent à Lampedusa. Un mort à bord de l'embarcation

Adnkronos

19/01/09

Tunisie

26 émigrants portés disparus après un naufrage au large de La Marsa, près de Tunis

Repubblica

15/01/09

Algérie

4 hommes disparus en mer, après le chavirage de leur bateau pas loin de Gdyel, à Oran

Quotidien d'Oran

13/01/09

Grèce

Retrouvé à Leipsoi les cadavres de 2 personnes au près d'un bateau pneumatique à moitié coulé Ansa

13/01/09

Grèce

Un enfant âgé de 18 mois, est mort noyé au large de l'île de Syros, après le chavirage d'une embarcation de migrants

Kathimerini

10/01/09

Sénégal

Une pirogue chargée de migrants chavire dans la mer de Dakar. 4 femmes noyées

Iht

08/01/09

Espagne

Un mort retrouvé à bord d'un bateau de migrants arrivé à l'île d'Alboran, en Andalucie El Mundo

01/01/09

Maroc

80 migrants tentent de franchir les barrières de l'enclave espagnole de Melilla. Un homme blessé par balle par les soldats marocains, est décédé lors de son transfert à l'hôpital El Hassani, à Nador

 

forteresse.jpg

Accords de Schengen, traité d'Amsterdam, règlement Dublin, programme de La Haye, les traités et textes successivement adoptés vont tous dans le sens d'une politique communautaire d'immigration et de droit d'asile basée sur le soupçon et la répression : l'étranger est vu comme un ennemi. 

immig.jpg


L'UE met ainsi en place des contrôles des flux migratoires et des frontières, l'unification des systèmes juridiques et policiers, la limitation du regroupement familial, la création d'un fichier central d'empreintes digitales des demandeurs d'asile, des vols charters pour le retour groupé des personnes en séjour irrégulier...  Pour limiter les demandes d'asile, elle établit une liste de "pays sûrs" dont les ressortissants sont censés ne pas être menacés (Les 17 pays d'origine sûrs : Albanie, Bénin, Bosnie-Herzégovine, Cap Vert, Croatie, Géorgie, Ghana, Inde, Macédoine, Madagascar, Mali, Maurice, Mongolie, Niger, Sénégal, Tanzanie, Ukraine). Elle met en place des notions telles que l'asile interne et la protection interne (2004). L'asile interne est la possibilité pour une personne menacée de trouver refuge dans une autre région. Exemple : une personne menacée dans le Nord du Soudan pourrait trouver refuge à l'ouest (au Darfour ?!!!) La protection interne est lorsqu'une organisation internationale, une ONG ou une association locale peut protéger la personne menacée. Exemple : Le camp de Srebrenjca, sous mandat onusien aurait pu être considéré aujourd'hui comme une protection interne.

Sous couvert de pression aux frontières prétendument intenable et de lutte contre le terrorisme, l'objectif politique de l'UE est de contester le bien fondé de la demande d'asile et d'éloigner du regard de la société civile le dossier des réfugiés, hors des frontières de la forteresse Europe. Pour cela elle organise l'externalisation du traitement des demandes d'asile et fait édifier des camps d'enfermement hors de ses frontières (Maroc, Algérie, Malte...).
Pourtant, dès septembre 2000, un rapport de l'ONU sur les « migrations de remplacement » évalue à 1,4 millions le besoin d'immigrants pour l'Europe entre 1995 et 2050. En juin 2003, la Commission a publié une Communication sur l'immigration, l'intégration et l'emploi dans laquelle elle reconnaissait l'impact que le déclin démographique et le vieillissement de la population ont sur l'économie, et soulignait la nécessité de revoir les politiques d'immigration à long terme.
Cela dit, cette vision reste critiquable dans le sens où elle est purement utilitariste : les immigrants sont assimilés à des marchandises et réduites à leur force de travail.

A l'heure où nos "bien-pensants" célèbrent dans l'allégresse programmée la chute du Mur de Berlin, ils organisent un mur bien plus terrible autour de l'Europe. Un mur sur lequel viennent s'écraser des hommes, des femmes et des enfants en quête d'un avenir meilleur, d'une vie digne que nous leur refusons. Pourtant, ce sont ces mêmes pays européens ( comme leur allié US) qui maintiennent ces peuples dans la misère à travers les politiques mises en oeuvre par l'OMC, le FMI et autre Banque Mondiale.

Par873472-9d035.jpg

09/11/2009

Salah HAMOURI : Français prisonnier d'Israël

Ce coup de colère du comédien François CLUZET est l'occasion de revenir sur la situation de Salah HAMOURI.
Qui est Salah Hamouri ?

Salah Hamouri est né le 25 avril 1985 à Jérusalem. Il a donc 23 ans.

Son père Hassan Hamouri, restaurateur, est un Palestinien résidant de Jérusalem-Est. Sa mère, professeur, née Denise Guidoux, est française. Elle est originaire de Bourg-en-Bresse (Ain).

Salah Hamouri dispose d'un passeport français, et est dûment enregistré au Consulat général de France à Jérusalem. Salah est parfaitement francophone.

Il a été scolarisé chez les « Frères de Lasalle », une école privée catholique de garçons à Jérusalem-Est. Il a été arrêté une première fois le 30 septembre 2001, juste avant la rentrée scolaire. Il était alors en classe de 11ème (équivalent de la 1ère en France). Il est resté 2 mois en isolement à la Moskobieh, centre d'interrogatoire et de détention de Jérusalem, et ce malgré son jeune âge (il avait à l'époque un peu plus de 16 ans). Il a été jugé et condamné à 5 mois de détention pour avoir collé des affiches et fait de la « propagande anti-israélienne » dans le cadre scolaire. Il a passé le reste de sa détention dans la section des mineurs à la prison de Hasharon. Il a été libéré en janvier 2002 et a réintégré son lycée où il a poursuivi ses études jusqu'à l'obtention de l'équivalent du Bac en juin 2003. Il a alors décidé de poursuivre des études de sociologie à l'université très réputée de Bethlehem.

Il a été arrêté une seconde fois à Bethlehem alors qu'il passait la soirée chez des amis, fin février 2004. Une des personnes présente à cette soirée était recherchée par l'armée israélienne. La maison où il se trouvait a été encerclée et les jeunes présents à cette soirée ont été arrêtés. Salah, qui n'avait rien à se reprocher, a dû malgré tout passer 4 mois en « détention administrative » (système repris de la réglementation de l'époque du Mandat britannique, et permettant à Israël le maintien de Palestiniens en détention sans inculpation ni jugement, sans limitation de durée). Il a passé ces 4 mois dans différents camps militaires (Ofer, Katziot puis Maggido). Il dépendait de la juridiction militaire

La 3ème fois, Salah a été arrêté le 13 mars 2005 alors qu'il se rendait à Ramallah. Il a été emmené à la prison de Moskobiah à Jérusalem. Il y est resté 3 mois, en isolement et en interrogatoire. Un mois après son arrestation, sa famille a appris par la presse qu'il était accusé d'avoir comploté avec 2 autres jeunes contre le rabbin Ovadia Yossef, chef spirituel du parti religieux d'extrême droite SHAS, au motif qu'ils étaient passés en voiture devant le domicile de celui-ci. A cela s'ajoute la présomption de l'appartenance de Salah à un mouvement de jeunesse réputé proche du FPLP, dont Salah n'a jamais été membre. Un « délit d'intention » a été ainsi constitué par le tribunal militaire. Salah a ensuite été transféré à la prison de Beersheba où il est resté un an et demi. Il a ensuite été transféra au centre de Hadarim, puis à Rimonim.

Le 17 avril 2008, après trois ans d'emprisonnement au cours desquels une vingtaine d'audiences ont fait l'objet de reports successifs faute de témoins et/ou d'éléments de preuve permettant d'établir sa culpabilité, Salah a été condamné par le tribunal militaire israélien d'Ofer (situé dans les Territoires palestiniens illégalement occupés) à 7 ans de prison pour « complot et appartenance aux jeunesses du FPLP », et ce à la suite d'une procédure de compromis (« plea bargain »).

Salah a été contraint d'accepter ce compromis, sur les conseils de son avocate israélienne, Maître Léa Tsemel : les termes du compromis étant, en effet, « soit vous acceptez 7 ans, soit ce sera pire ».

Depuis, Salah a fait l'objet d'un nouveau transfert, et se trouve à la prison de Gilboa au Nord d'Israël. Selon les termes du jugement il sera libérable le 21 novembre 2011.

passeport-salah.jpg
Pour mieux connaître Salah, sa personnalité, le contexte dans lequel il a grandi et où il vit, ce documentaire de 14 mns nous permet d'entendre les témoignages de ses proches...

160 personnalités venant des milieux les plus divers et de toutes les formations politques, à l'exlusion de l'extrême droite, constituent Le Comité de parrainge du Comité de soutien.

Parmi eux :Hind Khoury, Déléguée Générale de la Palestine en France et Stéphane Hessel, Ambassadeur de France Henri Alleg, journaliste, écrivain, auteur de « La question », Clémentine Autain, directrice de « Regards », Oliver Besancenot, porte-parole NPA, Jean-Louis Bianco, député PS, Marie-Christine Blandin, sénatrice Verts, Nicole Borvo-Cohen-Seat, sénatrice PCF, Patrick Braouezec, député, Rony Brauman, ancien responsable de « Médecins sans frontières », Marie-George Buffet, députée PCF, Maurice Buttin, président du "Comité de Vigilance pour une Paix réelle au Proche-Orient", Etienne Butzbach, maire de Belfort, Monique Cerisier ben-Guiga, sénatrice, présidente du groupe d'études « France-Territoires palestiniens », Jean-Paul Chagnollaud, directeur de "Confl uences-Méditerranée", Alain Chenal, délégué national du PS pour la Méditerranée, François Cluzet, acteur, Antoine Comte, avocat, Jean-Marc Coppola, conseiller régional PACA, PCF, Pierre Cours-Salies, professeur des universités, La Fédération, Jean François Debat, maire de Bourg-en-Bresse, vice-président du Conseil régional Rhône-Alpes, Jean-Claude Dulieu, collège exécutif du MRAP, "Les Femmes en Noir" de Strasbourg, Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (F.T.C.R.),Guy Fischer, sénateur, vice-président du Sénat, Monseigneur Jacques Gaillot, Jean-Louis Haguenauer, pianiste, professeur de piano à l'Indiana University Jacobs School of Music (USA), Jean-Paul Hébert, comité central de la Ligue des Droits de l'Homme (LDH), Bernadette Hétier, collège de la présidence du MRAP, Bernard Hugo, président de l'Institut de documentation et de recherche sur la paix, Albert Jacquard, généticien et écrivain, Raoul Marc Jennar, chercheur, écrivain, Daniel Junqua, vice-président des « Amis du Monde Diplomatique », Kamel Kabtane, recteur de la Mosquée de Lyon, Marcel-Francis Kahn, professeur émérite de médecine, Alain Krivine, NPA, Arlette Laguiller, porte parole Lutte ouvrière, Marylise Lebranchu, députée PS, Olivier Lecour Grandmaison , écrivain, professeur, historien, Pascal Lederer, Une Autre Voix Juive, Patrick Le Hyaric, directeur de « l'Humanité », Didier Le Reste, secrétaire général de la fédération CGT des cheminots, Jack Lang, député, Jacques Lewkowicz, professeur des universités, Patrick Mareschal, président du Conseil général de Loire-Atlantique, Le groupe MAP (Ministère des affaires populaires), Mireille Mendès-France, fondation Frantz Fanon, Philippe Meirieu, professeur des universités,Louis Mermaz, sénateur, Docteur Ariane Monneron, directeur de Recherches au CNRS, Edgard Morin, sociologue, philosophe, directeur émérite au CNRS,Perrine Olff Rastegar, porte-parole du "Collectif Judéo-Arabe et Citoyen pour la Paix", Jack Ralite, sénateur, Elias Sanbar, écrivain, Denis Sieffert, directeur de « Politis », Michèle Sibony, présidente nationale de l'UJFP
Sbeih Sbeih, président de la GUPS-Paris, Christiane Taubira, député PRG, Jean-François Téaldi, grand reporteur, secrétaire général SNJ-CGT audiovisuel, Gérard Toulouse, membre de l'Académie des sciences, Pierre Villard, coprésident du "Mouvement de la Paix", etc...

Suite aux propos de François CLUZEL, une Association de Vigilance contre l'Antisémitisme vient de saisir le CSA. Ainsi, dès qu'une critique s'élève contre l'Etat d'Israël, les propos sont frappés d'antisémitisme. C'est intolérable. Heureusement, de nombreux membres du comité de soutien, d'origine juive, refusent cet amalgame.

N'oublions pas Salah Hamouri.

 

Salah_Hamouri-2.jpg

08/11/2009

Il y a tant de murs à abattre ...

 

images.jpg

Vingt ans après la chute du mur de Berlin, de nombreux murs subsistent encore et séparent les peuples, tandis que d'autres se construisent : zone démilitarisée entre les deux Corées, ligne verte à Chypre, Peacelines de Belfast, murs de sable du Sahara occidental, mur-frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, enclaves espagnoles au Maroc, mur de Palestine, ligne de contrôle de l'Inde au Pakistan. Ces murs « en activité » sont le signe tangible de la permanence de tensions à l'actualité souvent brûlante et de conflits inextricables gelés par l'histoire. Ils sont surtout un signe manifeste du refus de l'autre, de la peur de l'inconnu, de la diférence, du repli nationaliste ou communautariste et de biens d'autres tares de notre monde.

Oui vraiment, à l'heure où les media se complaisent dans la célébration de la chute du Mur de Berlin, leur silence reste assourdissant concernant des murs pourtant encore très présents. Il est vrai que le Mur de Berlin est devenu un beau sujet consensuel alors que les autres murs nous renvoient à des questions biens actuelles et beaucoup moins consensuelles.

Quelques exemples de murs qu'il nous reste à renverser...

Sahara Occidental

mur_sahara220.jpg

Le Sahara occidental, ancienne colonie espagnole, n'a toujours pas trouvé de statut définitif sur le plan juridique, plus de trente ans après le départ des Espagnols en 1976. Depuis,le Sahara occidental est en proie à un conflit reflétant la lutte de certains Sahraouis pour leur indépendance et la volonté hégémonique du Maroc dans cette région. Le territoire est revendiqué à la fois par le Maroc - qui l'appelle « Sahara marocain » - et par la République Arabe Saharaouie Démocratique(RASD), fondée par le Front Polisario en 1976. Celui-ci est un mouvement, soutenu par l'Algérie, dont l'objectif est l'indépendance totale du Sahara occidental.

Depuis le cessez-le-feu de 1991, le Maroc contrôle et administre environ 80 % du territoire, tandis que le Front Polisario en contrôle 20% laissée par le Maroc derrière une longue ceinture de sécurité. Cette ceinture est un mur érigé par le Maroc dans le sahara occidental dans le but d'empêcher le Front  Polisario d'intervenir dans les terrotoires occupé par le Maroc. Long de 2720 kilomètres, l'ensemble de l'ouvrage n'est plus une simple levée de terre mais une succession d'obstacles alignés sur plusieurs kilomètres de profondeur et soutenus par des points d'appui dotés d'artillerie et de moyens de détections et d'intervention rapide.

Actuellement plus de 110 000 hommes environ, sur les 200 000 que compte l'armée marocaine sont mobilisés au sud, dont 25 000 a 30 000 sur la frontière algérienne.

 

 Frontière Mexique -Etats-Unis

tijuana-border-04.jpg

C'est en 2006 que George W. Bush a pris officiellement la décision de construire en dur, un mur le long de la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis, afin de tenter de contenir l'immigration mexicaine vers les uSA. Avec le "Homeland Security Act, sous prétexte de lutte contre le terrorisme, les stratégies d'enfermement et de méfiance prennent le pas sur tout autre principe, fusse au détriment des valeurs démocratiques et humanistes. Tout au moins, force est de constater que cette décision est un pas de plus dans l'arsenal répulsif que tentent de mettre en place les Etats-Unis face aux immigrants.
Les différentes mesures de surveillances humaines, technologiques et matérielles montrent une volonté de rendre étanche cette frontière soumise à une forte pression démographique, migratoire. Non seulement les forces de police officielle, les Border Patrol, mais aussi toute une kyrielle de milices citoyennes tentent de surveiller cette frontière longue de plus 3200 km.

Face à la pauvreté des pays du sud entretenue par les pays du nord, les pays riches n'ont-ils comme unique solution, pour protéger leur société du luxe et de la consommation que l'édification de murs ? Depuis l'édification de ce mur, l'immigration méxicaine vers les USA n'a pas diminué ! La solution est donc à rechercher ailleurs : dans un développement économique durable des pays du sud.

 

 Chypre : la ligne verte

 

273455.jpg
La ligne verte est une zone démilitarisée controlée par les casques Bleus de l'ONU, qui sépare l'île de Chypre et sa capitale Nicosie ( dernière capitale divisée), entre la République de Chypre et la République Turque de Chypre Nord depuis 1974. Les turcs l'ont également baptisée « Ligne Attila ». La ligne de partage de Chypre fait partie d'un type de démarcation qui par sa durée et sa nature se présente de plus en plus comme une frontière. Elle est le résultat de l'antagonisme des communautés grecque et turque de l'île. Pour les Chypriotes turcs, cette ligne est perçue comme une frontière internationale, pour la communauté grecque, elle représente une violation du droit. Pour les uns, elle est un pouvoir, pour les autres une perte de souveraineté.
Les Peacelines de Belfast en irlande du Nord

xbNAh5eQxmn9i1qssm04SClUo1_400.jpg

A Belfast, les peacelines, ces hypothétiques « lignes de la paix » de 15 kilomètres de longueur rappellent  le long conflit entre catholiques et protestants d'Irlande du Nord. Un signe : un mur sépare aussi les défunts des deux communautés, dans le vieux cimetière de la ville. La police surveille, souvent à distance, par caméras vidéo. Là comme ailleurs, les briques rouge sang et le béton triste protègent autant qu'ils entretiennent la rancune des années de plomb.
Cachemire : Ligne de contrôle entre l'Inde et le Pakistan
E1B152B50B71D984DF7D94F7368A.jpg

La frontière terrestre entre l'Inde et le Pakistan mesure 2 912 km. Les rapports entre les deux pays sont très tendus et les passages sont strictement limités. La principale source de discorde entre les deux pays concerne le Cachemire : dans cette région, il n'a pas été trouvé de consensus sur le tracé de la frontière. L'Inde revendique la souveraineté sur les provinces d'Azad Cachemire et des Territoires du Nord, actuellement sous contrôle Pakistanais. Le Pakistan se considère souverain sur la zone du glacer de Siachen contrôlée par l'Inde depuis le 1984. La région ne possède donc aucune frontière au sens international, mais une ligne de cessez-le-feu, la Ligne de Contrôle, issue de l'arrêt des hostilités après la première guerre indo-pakistanaise en 1949. Cette ligne de contrôle est matérialisée sur la quasi-totalité de son tracé par un double rang de barbelés entourant un terrain miné. Les accrochages entre les deux armées y sont réguliers. Le reste de la frontière, surnommée International Border, est fortement démarqué. Il n'existe qu'un unique point de passage terrestre entre les deux pays, à Wagah au Penjab.

 

Espagne - Maroc : Ceuta et Melilla.

 

espagne-maroc.jpg

La frontière entre le Maroc  et l'Espagne est matérialisée  à Melilla et Ceuta par des barrières de séparation qui ont été érigées afin d'empêcher l'immigration illégale vers l'Europe.  La barrière de Melilla atteint une longueur de 9,6 km et celle de Ceuta de 6,3 km. Des centaines de migrants ont trouvé la mort durant ces dernières années (en 2005 par notamment) en tentant de traverser cette frontière, véritable rempart dressé par l'Europe, avec la complicité du Maroc, contre l'immigration du Sud.

 

Israël - Palestine : le mur de la honte

 

dsc_9107.jpg

En juin 2002, Israël décide la construction d'un mur le long de la « ligne verte » (la frontière de 1967, avant la guerre de Six Jours), entre la Cisjordanie et le territoire israélien. Le but officiel de ce Mur est d'interdire l'accès aux Palestiniens à Israël. Les différents attentats de Kamikazes palestiniens ont plongé l'ensemble de la société israélienne dans la peur. La construction de ce mur est accueillie pour nombre d'israéliens comme une réponse à l'insécurité qu'ils vivent. Initialement, il est prévu que le mur de huit mètres de haut soit construit en trois ou quatre phases et s'étende sur 350 km. Les villes cisjordaniennes d'où proviennent les kamikazes, comme Jénine, Naplouse, Tulkarem et Qalqilya, sont totalement isolées de l'État israélien. Jérusalem sera pour sa part coupée de la Cisjordanie. C'est une véritable logique de cloisonnement qui se met en place.
La première phase du projet prend environ six mois et représente plus de 100 km de construction, contournant Jénine jusqu'à un point au nord-est de Tel-Aviv. Le tout devait être complété en deux ou trois ans. Le coût de ce projet, qui inclut également des zones tampons, des barrages et des postes d'observation est faramineux. Il est question d'un million de $ (us) par kilomètre.
Dans ce mouvement de construction du Mur, il est à noter que de nombreux espaces sont de fait annexés car le tracé du Mur va bien au-delà du tracé de la "ligne verte". Des blocs de colonies sionistes situées en Cisjordanie sont également intégrés derrière ce mur et les espaces importants au regard de la superficie de la Cisjordanie se retrouvent interdits d'accès aux Palestiniens.
Le cloisonnement des populations palestiniennes derrière ce mur de huit mètres de haut est, en bien des endroits, totalement Kafkaïen. Parfois, des villes ou des quartiers entiers sont coupées en deux, des palestiniens se retrouvant de part et d'autre du Mur. Ce Mur matérialise le cloisonnement et un nouvel apartheid.

 

Zone démilitarisée entre les deux Corées

 

frontiere-coree-300x189.jpg

La zone coréenne démilitarisée, abrégée en DMZ (de l'anglais demilitarized zone) créée le en 1953 est une étroite bande de terre séparant la Corée du Sud de la Corée du Nord. Elle sert de zone tampon. Elle coupe la péninsule coréenne en deux et atteint une longueur de 238 km et d'environ 4 km de large. Zone minée (on estime le nombre de mines à 1 million) et surveillée par 700 000 soldats nord-coréens et 410 000 soldats sud-coréens aidés par les Etats-Unis, avec qui la Corée du Sud a signé un pacte de sécurité, c'est un des rares vestiges de la Guerre froide.

L'espace est couvert d'une épaisse forêt ponctuée de part et d'autre d'un chapelet continu de postes militaires particulièrement visible sur les photos aériennes.

Les autorités nord-coréennes dénoncent la construction d'un mur de division en béton, d'une hauteur de 5 à 8 m, dans la zone démilitarisée côté sud. Des déplacements sont organisés pour montrer le mur de division aux visiteurs étrangers en Corée du Nord. Coté sud, des terrasses permettent aux touristes et aux sud-coréens d'observer la zone démilitarisée.

06/11/2009

Mains peintes : pour le plaisir des yeux...

Art éphémère : il peint ses mains, cela lui prend des heures, puis les photographies. Voilà le résultat....

image0011.jpg
image0022.jpg
image0033.jpg
image0044.jpg
image0055.jpg
image0066.jpg
image0077.jpg
image0088.jpg

20:51 Publié dans Photo | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : peinture, mains, animaux | |  Facebook | |

01/11/2009

Privatisation de la Poste : les Hautes Alpes toujours mobilisées.

Photo " Le Dauphiné Libéré" - Edition Gap.

Dans une quinzaine de communes du département les militants du Collectif des Hautes Alpes contre la privatisation de la Poste ont invité postiers et usagers à signer la carte pétition, adressée au Président de la République, pour exiger la tenue d'un référendum sur l'avenir de la Poste. En demandant le respect du résultat de la votation du 3 octobre, le retrait du projet de changement de statut de La Poste, l'ouverture d'un débat public et un référendum sur l'avenir du service public postal, il s'agit de faire fléchir le gouvenrement sur sa volonté de modifier le statut de la POste en vue de sa privatisation.

 À Gap, après une photo symbolique des facteurs prise dès 6h45 au centre de tri gapençais et au centre d'appel, c'est devant le bureau rue Carnot que les pétitionnaires, syndicats (Sud et CGT) et élus (PS, PC, Verts et NPA) également présents sur le marché, se sont rassemblés.  Comme le souligne le journaliste du Dauphiné LIbéré :"Après les plus de 8000 votants haut-alpins le 3 octobre, le Collectif n'est pas surpris de constater le grand nombre d'usagers et de passants jouant le jeu de la boîte à référendum. « Les votes des gens dépassent les clivages politiques, soulignent Lionel Cayrol (NPA) et Christian Schuller (PCF). La privatisation sera une catastrophe dans nos communes rurales où il faudra aller chercher son courrier dans les grands centres ». Pour l'élu des Verts Michel Ollivier, « il est inadmissible de privatiser un service public régalien et ce depuis l'époque royale ».

Sans remonter si loin, cet usager semi-résident à Gap constate : « La Poste est aussi un service social qui n'a rien à voir avec une rentabilité à court terme. À l'heure où on parle d'aménagement du territoire, les Français doivent avoir les mêmes services partout ».

Malheureusement, les salariés n'ont apparemment pas pu en débattre de vive voix lors du passage éclair et très discret de leur président Jean-Paul Bailly jeudi. « Cela traduit le peu de considération accordé au dialogue social et aux salariés de La Poste » s'insurge Lionel Cayrol. Un préavis de grève sur tout le département est d'ailleurs annoncé pour le 5 novembre prochain."

L'objectif est de faire signer 16 000 cartes sur le département. Le combat continue !

 Il est aussi possible de signer la carte en ligne :http://www.referendumpourlaposte.rezisti.org/index.php

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique