logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

26/07/2010

Pas de pôt : faut aller chez Sarko !

Ils sont 5, cette année à avoir remporté une étape sur le Tour de France. Au classement général ils sont loin. Pourtant sur une étape ils ont su s'imposer. Mais, pas de chance, aussitôt arrivés à Paris, ils sont convoqués à l'Elysée. Eux, il ne s'agit pas de les engueuler comme les joueurs de foot. Non, il s'agit de mettre en avant la France qui gagne, la France de l'effort si chère à l'actuel locataire de l'Elysée. Un petit coup de pub en passant, cela ne fait pas de mal en ces temps d'affaires troubles au sommet de l'Etat !

Ils auraient certainement préféré aller faire la fête avec leur équipe, retrouver leurs femmes et leurs enfants. Mais non, c'est Sarko !

Mais qui sont-ils ces cinq Français qui viennent d'ajouter une nouvelle victoire à leur palmarès ? Et une victoire sur le Tour, quel coureur cycliste n'en a pas rêvé ?

Le premier à ouvrir le bal fut Sylvain CHAVANEL, le leader de la Quick Step, qui remporte l'étape belge, Bruxelles / Spa à l'issue d'une longue échappée de 190 kms devant un peloton frappé par une succssions de chutes. Victoire qui lui permet d'endosser le maillot jaune de leader. Il récidive 5 jours plus tard en s'adjugeant, encore en solitaire, l'étape jurassienne entre Tournus et les Rousses. Nouvelle victoire et nouveau maillot jaune ! Ce Charentais de 31 ans a déjà une belle carrière derrière lui, depuis son passage chez les pros en 2000. Il a ainsi accroché à son palmarès le Trophée des Grimpeurs en 2002, les Quatre Jours de Dunkerque en 2002 et 2004, puis le Tour du Haut Var en 2003, le Tour de Belgique et la Polynormande en 2004, le Tour du Poitou Charente en 2005, A travers les Flandres en 2008 ainsi que la Flèche Brabançonne. Il fut Champion de France Contre La Montre en 2005 et 2006 et remporta déjà une étape sur le Tour de France en 2008, celle de Montluçon.

Sylvain Chavanel

Blessé en début d'année, lors d'un accrochage avec une auto sur la course Liège-Bastogne-Liège, son passage au repos obligé lui a certainement permis d'arriver sur le Tour en bonne forme et de remporter ces deux belles victoires. Comme en 2008, il a également remporté , sur ce Tour 2010, le Trophé du coureur le plus combatif.

 

Sur l'étape Morzine-Avoriaz / Saint jean de Maurienne, c'est le coureur de la FDJ, Sandy CASAR qui s'assura la première place à l'issue d'une échappée partie au 2eme Kilomètre. Sandy Casar a couru à la perfection. Présent dans la bonne échappée, le Mantois n'en a pas trop fait tout au long de la journée. A la limite de la rupture sur les pentes les plus difficiles de la Madeleine, le protégé de Marc Madiot a su gérer ses efforts pour ne pas perdre le contact avec ses compagnons d'échappée. A l'arrivée à Saint-Jean-de-Maurienne, Casar a conduit son sprint à la perfection pour aborder le dernier virage en première position.

Sandy.Casar.jpgSandy, agé également de 31 ans, est un habitué des victoires d'étapes sur le Tour après Angoulème en 2007 et Bourg Saint Maurice en 2009. Passé pro en 2000, il a également remporté la Route du Sud en 2005.

Arrivés dans les Pyrénées, de nouveau un Français s'illustre. Il s'agit, cette fois, de Christophe RIBLON, de l'équipe AG2R La Mondiale, qui remporte en solitaire l'étape entre Revel et Ax les Trois Domaines à l'issue d'une très belle échappée partie au kilomètre 19. Il sera parvenu à resister jusqu'au bout dans l'ascension d'Ax les Trois Domaines. A 29 ans, il remporte ainsi sa première victoire d'étape sur le Tour de France. Passé pro en 2005, il a déjà à son palmarès le Tour de la Somme en 2007 et les Boucles de l'Ardèche en 2010. Il a également obtenu de très bons résultats sur piste. C'est l'un des rares coureurs du peloton à s'adonner aux deux disciplines, la route et la piste.

Christophe Riblon

Les Pyrénées vont voir une succession de succès français. Dès le lendemain, l'étape Pamiers - Bagnières de Luchon revient en effet à Thomas VOECKLER, le leader de l'équipe B BOx Bouygues Télécom. Après un départ ultra-rapide dans cette étape de 187,5 kilomètres, une échappée a pris les devants pour aborder en tête le Portet d'Aspet, le premier col du jour. Ce groupe de dix coureurs (Voeckler, Turgot, Mondory, Vandborg, Reda, Van Summeren, Roberts, Ivanov, Ballan, Perez) s'est assuré jusqu'à près de 11 minutes d'avance avant la principale ascension, le Port de Balès. Dans ce col classé hors catégorie, Voeckler a distancé ses compagnons à 8 kilomètres du sommet. L'ex-maillot jaune du Tour (dix jours en 2004) a basculé au sommet, distant de 21,5 kilomètres de l'arrivée, avec 1 min 30 sec d'avance sur Pérez et Ballan avant de remporter l'étape en solitaire.

Il s'agit de la seconde victoire d'étape sur le Tour de France pour le coureur Alsacien, établi en Vendée, après celle remportée à Perpignan l'an dernier. A 31 ans, il détient un beau palmarès construit au fil des saisons depuis son passage chez les pros en 2001. En 2003 il remporta la Classic Loire Atlantique et le Tour du Luxembourg, puis A travers le Morbihan en 2004, année où il devint Champion de France sur route pour la première fois. En 2006, ce furent la Route du Sud et Paris Bourges puis en 2007, le Tour de Poitou Charente. En 2008, il accrocha à son palmarès le Circuit de la Sarthe et le Grand Prix de Plumelec. L' Etoile de Bessègues, le Tour du Haut Var et le Trophée des Grimpeurs s'ajoutèrent à la liste en 2009 avant qu'il ne retrouve le titre de Champion de France sur route en 2010.

 L'étape suivante menait le peloton de Bagnières de Luchon à Pau. Nouveau succès français, nouveau succès pour l'équipe B BOx Bouygues télécom avec la victoire de Pierrick FEDRIGO. Ce dernier a devancé au sprint son compatriote Sandy Casar (FDJ) et l'Espagnol Ruben Plaza (Caisse d'Epargne)et un certain ... Lance Armstrong. A 32 ans, il est une valeur sure du cyclisme français. Passé pro en 2000, il a depuis enchaîné les victoires de classiques ou d'étapes. Sur le Tour de France, après Gap en 2006, il avait déjà remporté une étape à Tarbes l'an dernier. Il fut également Champion de France en 2005. A son palmarès : le Tour du Limousin en 2004 et 2007, les Quatre Jours de Dunkerque et Cholet - Pays de Loire la même année, le Grand Prix de Plouay en 2008 et le Critérium international en 2010.

RTL sport - Pierrick Fedrigo a gagné la 16ème étape du Tour de France

 

N'oublions pas, non plus, des garçons qui n'ont pas eu la chance de remporter la victoire mais ont tout de même réussi à terminer dans les dix premiers d'une étape: Maxime BOUET, 2eme à Spa d'une étape dont le sprint du peloton fut neutralisé par les coureurs; Pierre ROLAND, 4eme à Gap ; Lloyd MONDORY, 4eme à Bagnères de Luchon et 8eme à Bourg  lès Valence ; Christophe MOREAU dont c'était le dernier Tour de France, 4eme à Saint Jean de Maurienne puis 8eme à Pau ; Mathieu LADAGNOUS, 5eme à Bruxelles ; Mathieu PERGET, 5eme aux Rousses ; Sébastien TURGOT, 6eme sur trois étapes de suite, à Reims, puis à Montargis, puis, une fois encore, à Gueugnon ; Anthony GESLIN, 7eme à Revel.

Enfin, au tableau d'honneur des cocoricos nationaux, celui qui aura réussi à conserver, de haute lutte, face à Jérome PINEAU puis à Christophe MOREAU, le maillot blanc à pois rouges du meilleur grimpeur de ce Tour de France 2010, Anthony CHARTEAU. Comme il le dit lui même : "Je ne suis sans doute pas le meilleur grimpeur du Tour mais je pense l'avoir mérité, tant je me suis battu, avec l'aide de mes équipiers, pour l'obtenir". C'est bien grâce à sa ténacité qu'il a pu garder ce maillot jusque sur les Champs- Elysées.

 

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique