logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

09/08/2010

La manipulation

Dans une précédente note, le 6 août dernier, je criais ma colère suite à la parution du sondage publié dans le Figaro la semaine dernière concernant l'opinion des Français sur les mesures sécuritaires annoncées par Sarkozy à Grenoble.

Aujourd'hui ma colère est très largement atténuée car nous en savons un peu plus sur les circonstances dans lesquelles ce sondage a été effectué. En effet, depuis vendredi, et la publication dudit sondage, nombre d'analyses et de commentaires sont venus jeter un  trouble sur les conditions dans lesquelles ledit sondage s'est déroulé.

1. Le sondage a été entre les 3 et 5 août. Or 70% de nos concitoyens partent en vacances. Réaliser un sondage en période de vacances est inhabituel dans la profession.

2. Le sondage a été réalisé par ordinateur. Comment constituer un échantillon représentatif de la population, en plein mois d'août, en se limitant aux Français «connectés» ? Un petit tiers des Français n'ont pas accès à internet. Dans sa réponse, l'Ifop répond notamment que la population internaute a désormais le même profil que la population française. L'Ifop oublie de répondre à l'autre question cruciale : un Français connecté pense-t-il comme un Français non connecté ?


3. Les réponses «sans opinion» n'ont pas été prises en compte. C'est pourtant le B-A-BA du sondage. Normal,le sondage ne les prévoyait pas . En d'autres termes, le sondage donne une tendance des opinions positives ou négatives uniquement, ce qui a pour effet de gonfler les clivages.

4. La taille des sous-échantillons, par opinion politique, suscite quelques questions: l'Ifop mentionne dans ses tableaux que les résultats concernant les supporteurs de Lutte Ouvrière, du NPA, du Front de Gauche et ... de Jean-Marie Le Pen sont, dixit, «à interpréter avec prudence en raison de la faiblesse des effectifs» des sondés correspondants, inférieurs à 50.

5. Les questions sont biaisées. Il s'agit de se prononcer aux propositions sarkozyennes telles quelles, sans éléments de contexte ni d'alternatives. S'agissant des Roms, aucune définition n'est fournie. Aucun rappel des manques de places de campements non plus. S'agissant de la déchéance de nationalité, aucune question sur le «degré» de «Francitude» requis n'est évoqué.

6. Le sujet d'ensemble, la lutte contre l'insécurité, n'est pas replacé dans son contexte : les Français ont-ils le sentiment d'être davantage insécures qu'avant ? L'insécurité devance-t-elle le chômage ou la précarité dans leurs préoccupations du moment ? Cette lacune est moins le problème de l'iFop, simple prestataire, que du Figaro, le commanditaire.

7. Ce sondage a-t-il également été cofinancé par l'Elysée ou le gouvernement ? On se souvient du second rapport de la Cour des Comptes, en juillet 2009. La Cour avait révélé à l'époque que l'Elysée avait cofinancé près de 200 sondages en une année.

Pour moi, cela s'appelle de la manipulation de l'opinion. La méthode est simple. On saute sur l'occasion donnée par un fait divers pour caller un discours sécuritaire avec pour objectif de rassurer l'électorat de droite et du Frant national. On balance des annonces aux relents racistes et xénophobes dont on sait très bien que certaines ne seront pas applicables. Mais c'est l'annonce médiatique qui compte, pas la mise en oeuvre ! On commande un sondage bidon pou laisser entendre que les Français sont d'accord avec les mesures annoncées. Le tour est joué.

Ainsi, en pleine période vacances, on est parvenu à occuper la scène médiatique, à jeter le trouble dans l'opinion, à faire oublier les mauvais chiffres du chômage, la réforme des retraites, l'augmentation du prix de l'eléctricité, etc...

Pour plus d'infos sur les conditions de réalisation de ce sondage du Figaro : sarkofrance.blogspot.com/ et le site de l'hebdomadaire Marianne

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique