logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

03/12/2011

Qiu Xiaolong : Mort d'une héroïne rouge

Editions Liana Levi - 2001 (Edition originale - 2000).

Mort d'une héroïne rouge

Il y a, dans la vie d'un lecteur quelques rencontres rares. Ce livre fait partie de ces surprises que nous réserve la littérature, fut elle policière ... Merci à Isabelle, de Guillestre, qui m'a fait découvrir QIU Xiaolong. Nous sommes à Shangai, au début des années 1990. L'inspecteur Chen Cao, poète et policier, doit enquêter sur la découverte du cadavre d'une jeunne femme, retrouvé dénudé dans un canal aux abords de la ville. Mais pour Chen et son adjoint Yu, l'enquête est loin d'être une simple affaire de moeurs. La morte, jeune communiste exemplaire, semblait en effet cacher une personnalité plus commplexe et un comportement assez éloigné des codes de la société chinoise et du parti communiste chinois. Rapidemment l'enquête se transforme en affaire politique et Chen se retrouve au centre d'une lutte intestine au sein du pouvoir chinois entre les anciens caciques accrochés à l'orthodoxie communiste, à la protection des intérêts primordiaux du parti, et les tenants d'une évolution de la société chinoise. Il devra choisir entre sa carrière prometteuse à l'ombre du parti et sa conscience.

 

Pour qui veut connaître les réalités  de la société chinoise à la fin du XXeme siècle, prise dans ses contradictions entre une évolution voulue vers le capitalisme et le maintien de l'orthodoxie par un parti communiste traversé de violentes luttes d'intérêts, il faut lire ce livre. Mais au-delà de cette analyse fine, c'est un portrait érudit de la vie quotidienne des chinois de Shangaï. Tout y est : le logement, les bars, les restaurants plus ou moins selects, les habitudes alimentaires, la vie nocturne,les citations des poètes anciens et de Confucius, .... Vieux combattants gardiens du dogme, cadres récents corruptibles, anciens lettrés rééduqués sans appuis politiques, prolétaires urbains, hommes d'affaires liés ou non au crime organisé, etc. Tous ces personnages vont servir l'intrigue policière. Avec le suspens comme cerise sur le gateau. Un premier roman passionnant !

Je me prépare avec délectation à retourner dans les pages de QIU Xialong découvrir ces autres romans : "Visa pour Shangai", "Encre de Chine", etc...

 

L'auteur

 

 

Qiu est né à Shanghai en 1953. Lors de la Révolution culturelle, son père, professeur, est la cible des gardes rouges pendant la Révolution culturelle vers 1966 et lui-même est interdit d’école. Il réussit néanmoins à poursuivre des études supérieures et à soutenir une thèse sur T.S. Eliot aux États-Unis. Les événements de Tian’an men le décideront à y rester. Il choisit alors d’écrire en anglais et publie "Mort d’une héroïne rouge" et cinq autres romans policiers,

  • Visa pour Shanghai, Liana Levi  (2002)
  • Encres de Chine, Liana Levi  (2004)
  • Le très corruptible mandarin, Liana Levi  (2006)
  • De Soie et de Sang, Liana Levi  (2007)
  • La Danseuse de Mao, Liana Levi  (2008)

et un recueil de nouvelles : "Cité de la Poussière Rouge". Il est aussi l'auteur de deux livres de traductions poétiques : "Trésors des Poèmes d'amour chinois" (2003) et "Evoking T'ang" (2007). Ses propres poèmes sont édités dans"Lines around China" (2003). Ses livres, écrits en langue anglaise, sont traduits dans une vingtaine de pays.

Parallèlement à ses activités d'auteur, Qiu Xiaolong enseigne également la littérature à la Washington University de Saint-Louis, ville dans laquelle il s'est installé avec sa famille.

 

Extrait

"Lorsqu'il sortit de la poste, l'horloge sonnait 2 heures. Il salua de nouveau la portier toujours immobile à l'entrée. L'homme ne leva même pas les yeux.

Au coin de la rue, un marchand ambulant avec une énorme casserole d'oeufs au thé fumante sur un réchaud à charbon interpella Chen. L'odeur ne le tentait pas : il poursuivit son chemin.

A l'intersection de la rue de Tiantong et de la rue du Sichuan, une tour de verre et d'acier se découpait sur un fond sombre de passages et de maisons siheyuan à cour carrée. Des projecteurs illuminaient le chantier où une procession de camions, d'engins lourds et de charettes à bras apportait du matériel. Comme beaucoup d'autres, la rue de Tiantong avait été coupée suite à l'effort fourni par Shangai pour retrouver son statut de centre industriel et commercial du pays.

Chen essaya de prendre un raccourci en tournant dans le marché de Ninhai. Le marché était désert, à l'exception d'une longue file de paniers - en plastique, en bambou, en rotin - de formes et de tailles variées. La file menait à un comptoir de ciment sous une enseigne en bois où était écrit à la craie MAIGRE JAUNE. Le poisson le plus savoureux de l'avis des ménagères de Shangai. Les paniers représentaient les épouses vertueuses qui arriveraient une ou deux heures plus tard pour les récupérer et prendre leur place dans la file en se frottant les yeux, encore ensommeillées.

Il n'y avait qu'un employé de nuit au fond du marché, son col rembourré relevé jusqu'aux oreilles, entrain de taper sur un bloc gigantesque de poisson gelé devant l'entrepôt frigorifique.

Le raccourci par le marché étaiat finalement une erreur et Chen dut prendre une autre petite rue, ce qui retarda encore davantage son retour.

En y repensant, il reconnut que ses décisions avaient été des erreurs, soir graves soit sans importance. C'était pourtant la combinaison de ces décisions qui l'avait fait tel qu'il était. Dans l'immédiat, un inspecteur principal suspendu - bien que non officiellement -, avec un avenir politique pratiquement condamné. Mais au moins il s'était efforcé de décider honnêtement et consciencieusement.

Il ne savait pas encore s'il avait fait une nouvelle erreur en envoyant la lettre à Pékin. Il se mit à siffler, faux, un air qu'il avait appris dans sa jeunesse :

Le rêve d'hier est emporté par le vent,

Le vent d'hier rêve encore le rêve ...".

Shangai dans les années 1990 ...

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique