logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

08/09/2011

Les inégalités explosent… les profits aussi

Il y a parfois des hasards dans la publication des chiffres qui résument parfaitement le caractère insoutenable de l’évolution de la société française.

D’abord, mardi 31 août, l’INSEE a publié une étude statistique sur le niveau de vie des Français.  Le nombre de pauvres en France en 2009 s’élevait à 8,2 millions de personnes qui survivent avec tout juste 954 euros par mois. Le revenu médian en 2009 était évalué, après prise en compte de l’impôt sur le revenu et des prestations sociales, à tout juste 1590 euros par mois (ce qui concerne la moitié de la population française  qui ont un niveau de vie inférieur ou égal). Et ce n’est pas une surprise, les inégalités entre riches et pauvres se sont encore creusées. En particulier grâce à la politique de Nicolas Sarkozy, ils ont été moins touché par la crise que les pauvres : selon l’INSEE, les revenus des plus riches ont baissé en moyenne de 0,7%  et ceux des plus modestes de 2% : « le contexte de crise économique se répercute sur l’ensemble des ménages, mais ce sont les plus modestes qui sont les plus touchés. »

Ensuite, mercredi 31 août, d’autres chiffres permettaient de sortir de la morosité : les entreprises du CAC 40 annoncent des profits records pour la fin 2011. Les actionnaires se préparent de bonnes fêtes de fin d’année… Début 2011, ils avaient déjà reçus plus de 40 milliards d’euros de dividendes des entreprises du CAC 40 (à comparer au sacrifice « exceptionnel » de 200 millions d’euros demandé aux plus riches par François Fillon dans le cadre de la lutte contre le déficit public).  Ils s’attendent à être généreusement rétribués en tant que détenteurs d’une part des titres de propriété des entreprises.

Le gouvernement préfère appliquer la rigueur et l’austérité pour les salariés, les jeunes et les chômeurs.  La gauche devrait oser prendre l’argent là où il est : dans la poche des actionnaires qui n’ont absolument aucune utilité économique et sociale. C’est ce que propose le Front de Gauche. La prochaine journée d’action, prévue le 11 octobre par les organisations syndicales, contre la politique d’austérité du gouvernement est une étape décisive pour affirmer que les salariés ne se laisseront pas tondre tandis que les actionnaires se goinfrent.

Communiqué de

07/09/2011

LES INDIGNÉS ESPAGNOLS, LE FLAMENCO ET LA CRISE DE L’EURO

 

Dans plusieurs pays de la zone euro, les initiatives se multiplient contre les symboles de l’Union européenne et du capitalisme. Un exemple à Séville, en Espagne, par un groupe anticapitaliste devant une agence bancaire…
Ça chauffe…

Nueva protesta ’flamenca’ contra la banca

 

 

 

03/09/2011

Les indignés de Melun

Il se passe des choses étonnantes à Melun (77). Regardez la vidéo ci-dessous et faites pareil ! Un groupe de jeunes « indignés » pénètre dans les succursales des banques et les grandes surfaces, harangue la foule avec des chansons et des prises de parole pour dénoncer la crise et ses profiteurs…

 

13:57 Publié dans Agissons | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : indignés, melun, banques, dette, action | |  Facebook | |

01/09/2011

Plan d'austerité pour les plus pauvres

Communiqué "Gauche Unitaire" - 31 08 2011

Ensemble refuser les politiques d'austérité

"Mercredi 24 août, le premier ministre François Fillon a rendu public un plan d’austérité de 11 milliards d’euros pour le budget 2012 afin de rassurer les marchés financiers et les spéculateurs sur la détermination du gouvernement français à mettre en œuvre une politique de rigueur. La contribution tout à fait exceptionnelle (au sens de provisoire) de 3% sur les revenus de plus de 500 000 euros annuels (le temps que le déficit budgétaire soit ramené au seuil de 3%) n’est pas seulement « symbolique » comme dit Fillon… elle est surtout insultante pour la population qu’on pense apaiser par ce geste de bonté de l’aristocratie financière tandis que l’essentiel des mesures annoncées vont toucher les classes populaires. Cette généreuse contribution représente 200 millions d’euros par an alors que la seule réforme de l’ISF passée cet été par le gouvernement a rapporté  plus de 2,3 milliards d’euros pour les privilégiés !

Les hausses de la TVA sur le tabac, l’alcool et les boissons sucrées sont des charges supplémentaires pour les foyers les plus modestes, alors qu’aucune campagne de prévention  et de santé publique n’est prévue par le gouvernement. Et c’est une façon de banaliser la hausse de la TVA comme moyen de répondre à la question du déficit (La droite étant déterminée à réimposer la question de la TVA sociale dans le débat public des prochains mois). La hausse de la taxation des mutuelles (pour 1,1 milliard d’euros) sera répercutée sur les tarifs payés par les assurés (dont certains seront amenés de fait à se soigner moins fréquemment). D’autres mesures ne sont pas encore détaillées précisément : peut être parce qu’elles seront encore plus scandaleuses comme cette hausse déguisée de la CSG pourtant bien réelle même si elle est noyée sous un langage abscons ?

Le gouvernement annonce clairement son objectif « rassurer les marchés financiers ». Alors que la crise économique rebondit depuis cet été en Europe, et qu’elle a commencé à frapper les banques françaises, la droite s‘engage dans une fuite en avant vers l’austérité qui enfonce déjà de nombreux pays d’Europe dans la crise. Il est évident qu’à la moindre pression des marchés financiers et des spéculateurs, Sarkozy et Fillon se précipiteront pour pressurer un peu plus les classes populaires et renouveler leurs mauvais coups.

Alors plutôt que de faire la course à la rigueur avec la droite, certains à gauche seraient bien inspirés de travailler au rassemblement de nos forces politiques, sociales et syndicales tant il est maintenant nécessaire d’impulser la plus large mobilisation unitaire pour mettre en échec ces politiques qui font payer la crise aux peuples. Gauche Unitaire et le Front de Gauche engageront toute leur énergie dans cette bataille."

Cure d'austérité coffre vide2

07/07/2011

Le 14 juillet, non à la politique du Pilori !

Le 14 juillet, non à la politique du Pilori !

 

Il y a un an, en juillet 2010, Nicolas Sarkozy dans un discours prononcé à Grenoble, engageait une véritable campagne politique stigmatisant les Roms, multipliant les expulsions et destructions de campements.  Le 4 septembre 2010, à l’appel d’une large coalition des forces de gauche associatives, syndicales et politiques des manifestations citoyennes rassemblaient plus de 100 000 personnes dans toute la France.

Aujourd’hui, la droite multiplie la surenchère xénophobe en désignant les immigrés, les musulmans, les binationaux comme boucs émissaires de la crise.

Une nouvelle journée de mobilisation unitaire est prévue le jeudi 14 juillet 2011.

APPEL UNITAIRE

Liberté, égalité, fraternité… Retrouver la République

« Depuis bientôt un an, les plus hautes autorités de l’Etat s’acharnent à dresser les citoyens les uns contre les autres. Elles ont successivement jeté à la vindicte publique les Roms et les Gens du voyage, les Français d’origine étrangère, les habitants des quartiers populaires, les chômeurs et précaires qualifiés d’« assistés »… Elles ont ressorti le vieux mensonge d’une immigration délinquante, elles pratiquent la politique de la peur et de  la stigmatisation.

Nous avons manifesté le 4 septembre 2010, dans toute la France, contre ce dévoiement de la République. Aujourd’hui, chacun mesure la terrible responsabilité de ceux qui ont donné un label de respectabilité aux idées d’extrême droite, à la xénophobie, à la haine et au rejet de l’autre. De dérapages verbaux en pseudo-débats, de crispations  identitaires en reculs sociaux, la voie a été grande ouverte à une crise démocratique encore plus grave que celle du 21 avril 2002.

Parce que nous sommes attachés aux valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité, nous ne supportons plus que la République soit ainsi défigurée, la laïcité instrumentalisée au service de la stigmatisation de millions de nos concitoyens, la xénophobie banalisée dans les propos de ministres et de députés qui prétendent parler en notre nom à tous. Nous refusons que la peur soit utilisée pour faire reculer nos libertés, que les inégalités soient encouragées par l’injustice fiscale, le recul des droits sociaux et la démolition des services publics.

Nous refusons cette République défigurée ; celle que nous voulons, c’est la République « laïque, démocratique et sociale » que proclame notre Constitution ; celle du 14 juillet 1789, du rassemblement populaire de 1936 ; celle, enfin, du Conseil national de la Résistance. Celle qui s’attache inlassablement à garantir à tous l’égalité en dignité et en droits, l’égale liberté, l’égal respect de la part de ceux qui les gouvernent.

C’est pourquoi nous lançons un appel solennel au rassemblement de toutes et tous, à la mobilisation des consciences pour le retour de cette République que nous voulons plus que jamais libre, égale et fraternelle.

Deux cent vingt-deuxième anniversaire de la prise de la Bastille, ce 14 juillet est le dernier avant l’échéance présidentielle de 2012. Sachons nous en saisir, nous rassembler pour fêter la République de la meilleure manière qui soit : en appelant nos concitoyennes et concitoyens à faire respecter ses valeurs, aujourd’hui et demain. »

RASSEMBLEMENT le 14 juillet 2011

Place de la Bastille à 11 heures à Paris et ce même jour dans de nombreuses villes de France

www.nonalapolitiquedupilori.org

21/06/2011

Abolition des armes nucléaires

30 juin - Sommet des 5 puissances nucléaires à Paris
URGENT : Signez la Cyber-Lettre adressée à l'Elysée
pour que la France s'engage dans les processus d'abolition des armes nucléaires


  
Signez la cyber-pétition en ligne

Suite à la Conférence d'Examen du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP) de mai 2010, les cinq puissances nucléaires officielles se retrouvent en Sommet à Paris, pour discuter de la mise en œuvre de leurs obligations de désarmement (article 6 du traité).

A cette occasion, les organisations françaises de la Campagne internationale pour abolir l'arme nucléaire vous invitent à signer la Cyber-Lettre adressée à l'Elysée pour que la France s'engage dans les processus d'abolition des armes nucléaires. Près de 50.000 personnes ont déjà signé en ligne ou sur papier.

Depuis 10 ans les ONG ont travaillé à un modèle de convention d'élimination des armes nucléaires permettant de compléter les insuffisances du TNP en termes de date et de mesures concrètes. 142 Etats le soutiennent à ce jour.

Le 25 juin sera dans le Monde entier une journée internationale de mobilisations pour abolir l'arme nucléaire. Vous aussi, participez-y!


Pour cela :


Nous comptons sur vous.


Le collectif "ICAN France / Campagne pour le Désarmement Nucléaire"

www.icanfrance.org

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique