logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

15/07/2012

Une semaine en Périgord - Juin 2012 - 2eme jour - Entre Vézère et Dordogne

En ce deuxième jour, nous avons prévu de visiter les alentours du Bugue. Notre circuit nous conduit des bords de la Vézère jusqu'aux rives de la Dordogne. Au programme : château, village, grottes et parc. Une journée bien remplie !

Première halte, au sud-est du Bugue, le hameau de Campagne

DSCF1304.JPG

Belle église romane avec un mur-clocher et un château du XVeme siècle, remanié au XIXeme et actuellement en rénovation. Un lieu charmant ...


Nous poursuivons notre matinée au village de Saint Cyprien. Nous sommes dimanche, c'est jour de marché. Tous les produits locaux sont présents sur les étals : vin de Bergerac, escargots, foie gras, canard, ... Pourtant, il y a peu de monde en ce mois de juin. Les vieilles rues sont calmes.

 

DSCF1307.JPG

L'église du XIIeme siècle, remanièe à l'époque gothique, domine le village de sa masse imposante. De là, de belles rues anciennes descendent à flanc de colline vers le bas du village. Belles demeures bien fleuries.

DSCF1308.JPG

DSCF1309.JPG

Reprenons la route vers le bourg de Coux et Bigaroque où nous faisons halte pour admirer le portail de l'église romane de Coux.

DSCF1310.JPG

Les grottes de Maxange seront la première d'une série de grottes prévues au programme de cette semaine. Découvertes récemment par Angel Caballero, exploitant d'une carrière sur le site, elles ne sont ouvertes au public que depuis 2003. Leur exploration n'est toujours pas terminée et de nouvelles galeries sont susceptibles d'être découvertes. Ainsi, en 2009, une nouvelle galerie a été ouverte au public. Le travail est long car les galeries ont été remplies d'alluvions lors du retrait de la mer préhistorique. Un travail de déblaiement est donc, à chaque fois nécessaire pour mettre à jour les trésors contenus dans ces galeries.

Cette petite grotte est surtout exceptionnelle par la densité de concrétions excentriques dont les formes défient la gravité. Elles sont dues à un écoulement très lent de l'eau qui suinte des paroies.

A voir également, les microcristalisations de calcites qui recouvrent les paroies d'un beau blanc immaculé.

Les photos étant interdites, je suis réduit à illustrer cette visite par des photos prises sur le net. Il en sera de même pour toutes les grottes visitées lors de ce séjour.

 Pour terminer cette journée, nous revenons au Bugue afin de visiter le "Village du Bournat", vaste parc reconstituant un village périgourdin des années 1900. Reconstitution des habitats et des savoir-faire de l'époque. Chauqe édifice a été démonté de son implantation d'origine et remonté sur place.  Rien ne manque.

DSCF1313.JPG

Le moulin à huile qui fabrique de l'huile de noix

DSCF1314.JPG

La chapelle

DSCF1315.JPG

Le moulin à vent qui fabrique la farine qui est vendue par le meunier ... anglais.


DSCF1319.JPG

La maison du métayer

DSCF1322.JPG

Le garage automobile

DSCF1323.JPG

Les anciennes machines agricoles. Ici une batteuse à cheval. Le piètinement du cheval actionnait l'engin. Pauvre bête !

DSCF1332.JPG

L'intérieur de ferme

DSCF1333.JPG

La pêche en famille.

DSCF1334.JPG

La mairie où se déroule la cérémonie de mariage

DSCF1335.JPG

La salle de classe

Le village propose aussi des animations. Et, je ne sais pas pourquoi, je dois avoir la tête de l'emploi, je suis toujours de la partie ! Ce jour là, en fin d'après-midi, c'était l'heure de la présentation du monstre des carpates !

DSCF1324.JPG

DSCF1327.JPGDSCF1329.JPG

DSCF1331.JPG

Chacun aura remarqué le risque que j'ai pris en la circonstance ! Le fou, allongé par terre, c'est bien moi ....


Une semaine en Périgord - Juin 2012 - 1er jour : Le Bugue.

Pour cette escapade en Dordogne, nous avons choisi d'installer le camp de base, dans un bourg à la position centrale entre Sarlat à l'est, Périgueux au nord et Bergerac à l'ouest. Le Bugue est situé au bord de la Vézère, juste avant sa confluence avec la Dordogne. 

DSCF1298.JPG

DSCF1299.JPG

L'ancien moulin sur les bords de la Vézère. Les forges furent l'une des activités principales de la petite ville.


DSCF1302.JPG

Le pont sur la Vézère et les quais où l'on imagine facilement l'activité batelière au temps des gabarres.


DSCF1303.JPG

Quelques vieilles demeures attestent du passé très ancien du Bugue dont le statut de ville remonte à un acte de Philippe V le Long, en 1319 ...


DSCF1603.JPG

Notre "camp de base", l'Hôtel du Cygne au Bugue. Un bon acceuil, une bonne table, un rapport qualité/prix satisfaisant. Ce petit écrin a fait partie de la réussite de cette semaine périgourdine.

Deux autres bonnes adresses au Bugue :

 - Une crêperie : "L' Abreuvoir", situé dans les vieilles rues de la ville qui propose une belle carte de galettes et crêpes en tous genres. Elle vient d'être reprise par un jeune couple parisien venu s'installer ici. Très sympa avec une jolie petite terrasse au calme du coeur de la vieille ville !

 - Un restaurant italien : "Da Francesco" qui propose une belle cuisine méditerranéenne et italienne à base de poissons et de pâtes fraîches maison. L'addition correcte et la qualité des plats en font une adresse à retenir. D'autant qu'il propose, à la belle saison, une jolie terrasse dans un petit jardin très rafraichissant.

18/06/2011

Si vous passez par la ... Normandie

Un petit coup de pub pour une initiative à laquelle un copain à moi a participé ....

Jusqu'au 27 juillet, une œuvre assez invraisemblable se déploie au sein de l’abbatiale Saint-Ouen de Rouen: la Tapisserie de Rollon, aux dimensions impressionnantes (22 mètres de long). La présentation de cette création géante s’inscrit dans la célébration du XIe centenaire de la Normandie.

Forte de ses 22 mètres de long (pour 50 cm de hauteur), la Tapisserie de Rollon déroule, en 30 scènes, le récit du destin exceptionnel du Viking Hrólfr, fondateur de la Normandie. Inspirée de la fameuse Tapisserie de Bayeux, Elle séjournera 5 semaines dans l’abbatiale Saint-Ouen.offrant au public une lecture de l’histoire d’un personnage clé de la ville de Rouen, père de la région.

100 % brodée au point d’Orient (point traditionnel d’époque), cette tapisserie est le fruit d’un travail collectif de longue haleine accompli par l’association de la Tapisserie de Rollon, implantée à Bayeux. Plusieurs talents se sont unis pour concevoir cette réalisation : le romancier Pierre Efratas (qui a signé le livre La Saga de Rollon), le professeur Jean Renaud (auteur de nombreux ouvrages sur les Vikings), le graphiste Gilles Pivard ( c'est lui mon copain), le professeur Pierre Bouet.

21 brodeuses et un brodeur ont manié l’aiguille pour donner corps à la création. Après son passage à Rouen, la Tapisserie de Rollon prendra la direction de Villers-sur-Mer, puis Bayeux et Saint-Clair-sur-Epte. Elle partira ensuite à la conquête de la Norvège et du Danemark.

Alors si l'histoire vous intéresse, une petite visite s'impose.

Photo Les amis de la tapisserie de Rollon

30/07/2010

Musée d'Art Moderne et Contemporain de Strasbourg

A l'occasion d'un séjour en Alsace au mois de juin 2010, j'ai visité le Musée d'Art Moderne et Contemporain de Strasbourg. En voici un aperçu à travers quelques oeuvres exposées qui m'ont semblées intéressantes.

Envisagé dans le milieu des années 1960, le musée d’Art moderne et contemporain de Strasbourg devint une véritable entité indépendante en 1973 grâce à la générosité de la famille Arp. Entre 1970 et 1973, ces derniers firent don d’une trentaine de pièces historiques de Hans Jean Arp et de Sophie Taeuber Arp, encourageant ainsi la municipalité à créer un musée d’art moderne indépendant. En effet, si jusqu’à cette date, les collections rassemblées étaient plutôt le fruit du hasard des legs et des donations, à partir de 1973 se développa très vite une politique cohérente d’achats d’art moderne, devenant une priorité dans la perspective de la construction, décidée par la Ville en 1987, d’un Musée d’Art moderne et contemporain à Strasbourg.

 


Inauguré en 1998, le musée s'élève au bord de l'Ill au cœur du quartier historique de Strasbourg. Les collections, enrichies de plusieurs dépôts d'institutions et de particuliers, couvrent la période allant de 1870 à nos jours et un domaine géographique principalement centré sur l'Europe occidentale.

Embarquons pour un voyage de l'art moderne vers l'art contemporain .... De Gauguin à Fajfrowska, un siècle et demi d'art.

"La toilette" - Paul GAUGUIN (1882) - Bois

 

DSC01452.JPG

"Buste de Ludwig van Beethoven" - Antoine BOURDELLE (1903) - Terre crue et fer sur socle en bois peint en faux marbre.

DSC01451.JPG

"Le singe et le dauphin" ou "Consul s'amuse" - Jean-Désiré RINGEL d'ILLZACH - 1903 - Fontaine en grés flammé. 

DSC01467.JPG

"Portrait de Verlaine" - Natalia GONTCHAROVA ( Russie) - 1909 - Huile sur toile.

DSC01450.JPG
"Le Grand Cheval" - Raymond DUCHAMP - VILLON - 1914 - Bronze
DSC01471.JPG
"Salon de Musique" - D'après l'oeuvre de Vassily KANDINSKY, réalisée en 1931 pour l'Exposition d'architecture allemande de berlin - Reconstitution pour Artcurial, sous la direction de jean LEPPIEN - 1975
DSC01462.JPG
"Vers le bleu" - Vassily KANDINSKY - 1939 - Huile et ripolin sur toile
DSC01464.JPG
"Portrait de femme" - Francis PICABIA - 1938/1942 - Huile sur panneau double face
DSC01460.JPG
"Dragons noirs et bleu" - Willi BAUMEISTER - Allemagne (1950) - Huile sur Isorel
DSC01456.JPG
"Torse - profil" et "Fruit préadamite" - Jean ARP - 1959 et 1962 - Plâtre
DSC01458.JPG
"Homage to Cubism" - ARMAN - 1974 - Guitares découpées, coffret en bois sous plexiglas
DSC01473.JPG
"Hirte" - Markus LÜPERTZ - 1986 - Bronze peint
DSC01475.JPG
"Sans titre" - Sylvie FAJFROWSKA - 2004 - Vinyle et cire sur toile
DSC01477.JPG
Ces quelques pièces ne représentent qu'une infime partie de la collection du Musée et correspondent à mes goûts personnels. J'espère qu'elles vous aurons donné l'envie d'aller y jeter un oeil lors de vos visites alsaciennes.

28/07/2010

Richard DEACON / "The Missing part"

Depuis le 5 juin et jusqu'au 19 septembre, le Musée d'Art Moderne et Contemporain de Strasbourg propose une exposition du sculpteur anglais, Richard Deacon, The Missing part.

L'exposition, coproduite avec le Sprengel Museum de Hanovre y sera également visible du 23 janvier au 15 mai 2011.

Un petit séjour en Alsace en juin dernier m'a permis d'aller visiter le MAMC de Strasbourg que je ne connaissais pas et de découvrir ce sculpteur d'origine galloise.

Dès l'entrée du musée le regard est attiré par une sculpture intitulée "Quick", réalisée en 2009, en bois et en acier. Le bois est cerclé, plié, torsadé en un mouvement improbable. Dernière oeuvre en bois de Deacon, Quick se veut une réfexion sur la vitesse et l'accélération. Comme des montagnes russes en mignatures, cette oeuvre est faite de courbures et de boucles spéctaculaires.

 

 

Deacon ne sculpte pas, il fabrique à partir de matéraux banals, industriels assemblés par de la colle, des rivets, des vis. Le travail est apparent. La structure et le mouvement de l'oeuvre découlent directement de son mode de fabricaytion et d'assemblage, ainsi que des propriétés du matériau utilisé.

 

 

 Deacon travaille aussi l'acier. Ses sculptures monumentales sont destinées à l'espace urbain ou naturel. Mais il a aussi réalisé des sculptures au format moyen comme en témoigne l'accrochage au deuxième plan.

 

14/04/2009

Feria d'Arles

Voilà une note qui va certainement déchaîner les commentaires. Pour la seconde année consécutive je suis allé à la Feria d'Arles le week-end dernier. Qui dit Feria dit toros, aficionados, toreros, bandas, fiesta et apero... L'ambiance quoi !

medium_affiche_paques09.gif


J'ai pu assister à deux corridas : celle des miuras ( gros taureaux de plus de 600kg : de 620 à 680 exactement) et le lundi matin, sous le soleil, à la corrida de rejon ( à cheval).

Je ne vais pas tenter d'expliquer les raisons de mon intérêt pour les corridas ni de les justifier. Si ce spectacle vous révolte, zappez la note... Pour ceux que cela intéresse, voici quelques photos de la feria et des deux corridas. La totalité des photos sont visibles dans l'album "Feria d'Arles 2009"

Avant la corrida, sur les marches de l'entrée principale des arènes...
medium_SS101844.JPG


Les bandas se succèdent pour mettre l'ambiance...
medium_SS101857.JPG


Et c'est parti, pour les miuras....
medium_SS101874.JPG


Le soir, au bodega, les orchestres mettent le feu...
medium_SS101890.JPG


Et le lendemain, la corrida à cheval, magnifique ...
medium_SS101901.JPG


Ils ont très bien toréé, ils sortent sous les ovations du public, par la grande porte...
medium_SS101910.JPG


La corrida terminée, petit tour pour aller saluer les chevaux...
medium_SS101918.JPG

19:45 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Arles, Feria, 2009, corrida | |  Facebook | |

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique