logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

18/07/2012

Pétition : non à la casse de PSA Aulnay !

Nous tenons par notre signature à protester contre les projets de fermeture de l’usine Peugeot Citroën d’Aulnay-sous-Bois. Ce ne sont pas moins de 4 000 emplois qui seraient détruits en cas d’abandon par la direction du site de PSA Aulnay ! Une grande partie de ces salariés vivent en Seine Saint-Denis, département aux 121 000 demandeurs d’emploi déjà particulièrement frappé par le chômage !

Rien ne peut justifier un tel choix. PSA est une entreprise qui ne rencontre aucune difficulté financière. Ses ventes sont au plus haut niveau avec son record historique de 3,6 millions de véhicules vendus en 2010. La direction de PSA a déclaré disposer de 11 milliards d’euro de réserve. De plus, PSA reçoit en permanence des aides financières de l’Etat : aides à la recherche, dégrèvement des cotisations sociales, prêt de trois milliards d’€, prime à la casse, 

Il est inadmissible que ces subventions aident ce grand groupe industriel à fermer les usines, détruire les emplois, jeter des travailleurs à la rue. Nous exigeons le maintien du site de production d’Aulnay-sous-Bois par engagement écrit et signé de la direction de PSA et du gouvernement.

 

Pour la signer, aller sur le site : cgt-psa-aulnay.fr

 

17/07/2012

Une semaine en Périgord - Juin 2012 - 4eme jour : Sous la terre et sous l'eau ...

La météo de ce mardi ne s'annonçant pas des plus souriantes, nous optons pour des visites où nous serons au maximum protégés de la pluie.

Nous entamons cette journée par la visite de la Grotte de Font-de-Gaume. Il s'agit du dernier site à figures polychromiques ouvert au public. c'est la raison pour laquelle nous l'avons préféré à Lascaux et sa copie. 

Cette visite, si elle n'est pas spectaculaire, est très émouvante. Elle ne dure qu'une vingtaine de minutes par groupe de 12 personnes maximum pour préserver le lieu. C'est dans la pénombe que s'effectue la déambulation dans la grotte ( un couloir denviron 120 m de long) et à la lumière de la torche électrique du guide que l'on devine puis découvre véritablement les dessins représentant des bisons, des rennes, des chevaux. C'est vraiment un moment exceptionnel que nous avons vécu là. Une sensation de partager ce que nos ancètres nous ont légué il y a 15 000 ans environ ...

Bien entendu, pas de photos. Donc une illustration prise sur internet.

Nous poursuivons par la découverte du site de la Madeleine. Ce site offre un double intérêt : habitat préhistorique d'un côté et, à quelques dizaines de mètres plus loin, habitat troglodyte médiéval. Nous sommes dans la falaise creusée par la Vézère.

C'est sur ce site préhistorique que furent découverts divers objets permettant de définir la culture du magdalénien, dernière période du paléolithique. parmi ces objets, un célèbre bison gravé dans un bois de cerf, visible au Musée national de la Préhistoire des Eyzies dont nous parlerons plus tard à l'occasion de sa visite.

DSCF1559.JPG

En revenant sur nos pas, nos décourons le village troglodyte de la Madeleine dominé par les ruines d'un château médiéval. Ce village, certainement créé au IXeme siècle fut occupé jusqu'en 1920. Le village fut construit à partir d'un abri-sous-roche naturel.

DSCF1398.JPGDSCF1399.JPGDSCF1401.JPG

Les vestiges du village troglodythe et la chapelle consacrée à Marie-Madeleine.

DSCF1397.JPG

La statue de Marie-Madeleine qui a donné son nom au site.


DSCF1400.JPGDSCF1404.JPG

On distingue les anciennes pièces à vivre et leur utilisation dans la vie quotidienne du village. Le découpage de la falaise permettait même l'utilisation d'étages....

DSCF1405.JPG

Traces de foyer sur les paroies.

DSCF1406.JPGDSCF1407.JPG

Dans le sous-bois, au sommet de la falaise, juste au-dessus du village, se dressent les ruines d'un château médiéval construit au XVeme siècle mais rapidemment abandonné au XVIIeme siècle.


La météo clémente en ce début de matinée nous a permis de visiter tranquilement le site, mais lorsque nous arrivons à la Maison forte de Reignac, le déluge s'abat. Nous sommes à l'abri ! Classée Momunment historique, il s'agit d'une maison-forte troglodyte dont la façade (14eme siècle) ferme un abri-sous-roche. Un détour intéressant et étonnant ...

 

DSCF1408.JPG

L'entrée de la maison-forte

DSCF1409.JPG

La cuisine.

DSCF1410.JPG

La fumée de la cheminée sort par un conduit naturel dans la falaise.

DSCF1411.JPG

La salle à manger

DSCF1412.JPG

Le salon, c'est la roche qui fait office de plafond ....

DSCF1413.JPG

Dans la salle d'armes, une armure ainsi qu'un curieux objet qui rappelle que la visite se termine par une pièce consécrée à l'histoire de la torture ( l'Homme n'en sort pas grandi !).

DSCF1416.JPG

La chambre

DSCF1414.JPG

La cloche. La maison-forte contenait aussi une toute petite chapelle.

Cette charmante visite terminée, nous reprenons la route vers le Gouffre de Proumeyssac. Comme dans toutes les grottes, pas de photo possible. Donc, illustrations prises sur internet ...

 

En entrant dans le gouffre, on accède à une plate-forme à mi hauteur, soit environ à 26 m du fond du gouffre. On peut admirer la vaste salle avec ses stalactites et stalacmites, ses quatre fontaines pétrifiantes. la visite se poursuit par la descente au fond du gouffre on l'on peut admirer les cristallisations triangulaires peu communes. Deux sons et lumières ponctuent la visite.

Sous chaque fontaine pétrifiante, des poteries ont été installées pour être calcifiées naturellement. Et on comprend, que le site sert avant tout à faire du fric ! Que font ces objets au font d'un magnifique gouffre naturel ? Ils ont vendus aux touriste à la sortie de la visite ! Le malaise se poursuit lorsque l'on voit soudain descendre une nacelle, en plein milieu du gouffre, remplie de visiteurs. A 17 euros la descente, c'est d'un bon rapport !

On repart du Gouffre de Proumeyssac avec le sentiment de l'utilisation d'un beau lieu naturel à de seules fins mercantiles... Ce ne sera pas le meilleur souvenir de notre séjour.

Comme il nous reste une bonne heure avant le dîner, nous optons pour un retour au Bugue et la visite de l'aquarium du Périgord noir. Aquarium d'eau douce, il propose une visite d'aquariums à ciel ouvert, éclairés de lumière naturelle, peuplés de poissions d'eau douce.

Quelques specimens ....

DSCF1417.JPGDSCF1418.JPGDSCF1424.JPGDSCF1427.JPGDSCF1430.JPGDSCF1433.JPGDSCF1434.JPG   La visite se poursuit par l'espace tropical, Iguana Parc.

DSCF1442.JPGDSCF1441.JPGDSCF1446.JPGDSCF1451.JPG

Un espace dédié aux reptiles n'est pas d'un grand intérêt ... La visite se termine en cette fin d'aprés-midi par le repas des carpes. Avez-vous déjà eu l'occasion de donner à manger à des carpes, dans la main ? Les carpes n'ont pas de dents et aspirent les aliments. Il s'agissait de moules ... Me voici en plein exercice du repas des carpes !

DSCF1463.JPGDSCF1465.JPG

Curieuse sensation que cet effet de ventouse que font les bouches des carpes qui aspirent les aliments ...

Les carpes sont nourries, à notre tour maintenant. Demain mercredi, au programme, la vallée de la Dordogne.

 

 

 

 

Jazz à Serres : Ce soir David Linx, Rhoda Scott, André Ceccarelli et Manu Codjia....

Très belle soirée hier au bord du plan d'eau de la Germanette à Serres (05) avec le concert de Tigran Hamasyan Trio. Inspiré par les classiquess du jazz comme par la musique traditionnelle arménienne, Tigran Hamasyan est vraiment un prodige du piano Jazz, mélant évocation tout en tendresse et en nuance des berceuses de son enfance aux envolées majestueuses et inspirées. 

Un beau et grand moment.

Ce soir, concert de David Linx avec Rhoda Scott, André Ceccarelli et Manu Codjia. Que du beau monde !

 

Pour se mettre l'eau à la bouche, David Linx dans un registre un peu inattendu ...

16/07/2012

Festival de Jazz de Serres (05) - Tigran Hamasyan Trio

Je m'en délecte d'avance, le festival de Jazz de Serres ouvre ce soir avec Tigran Hamasyan. Je l'avais manqué à Gap cet hiver (spectacle complet), le voilà de retour à Serres. Cette fois j'ai la place ...

Un petit avant-goût ! "Un jour mon prince viendra" enregistré à La maroquinerie à Paris. Le prince du piano jazz, Tigran !

 

Une semaine en Périgord - Juin 2012 - 3eme jour : Sarlat et le Sarladais.

Aujourd'hui, lundi, nous avons prévu d'aller visiter une des perles du Périgord, la ville de Sarlat la Canédat et ses environs.

Il s'agit certainement de l'une des plus belles villes de France au patrimoine médiéval et Renaissance exceptionnel. Très touristique, nous avons eu la chance d'y aller un jour de peu d'affluence, ce qui en a rendu la visite plus agréable encore.

 

La vieille ville de Sarlat est coupée en deux par la rue de la république (autrement nommée la Traverse). Deux quartiers sont ainsi séparés, le quartier ouest moins touristique et plus calme, par lequel nous entamons notre visite, et le quartier est.

DSCF1337.JPG

Dans les ruelles tortueuses, la rue des armes.

DSCF1340.JPG

La rue Jean Jacques Rousseau, artère principale de ce quartier, nous conduit vers l'ancien couvent Ste Claire (XVII eme siècle) et son échauguette.

DSCF1341.JPG

En bas de la rue Rousset, curieusement insérée au milieu des immeubles, la Tour de Guet domine le quartier.

DSCF1342.JPG

Curieuse inscription pour clore la promenade dans ce quartier !


DSCF1344.JPG

Au hasard des ruelles, cette petites vierge orne la façade d'une demeure...

DSCF1345.JPG

Dans la quartier est, l'incontournable maison de La Boétie, l'ami de montaigne, qui fut lieutenant criminel à Sarlat. Incontestablement, l'une des plus belles demeures Renaissance de la ville.

DSCF1346.JPG

L'Hôtel de Maleville (XVIeme siècle) où exposent des artistes locaux. Visite gratuite.


DSCF1347.JPG

La fontaine Ste Marie est une résurgence naturelle qui offre sa fraîcheur dans l'ombre d'une grotte.

DSCF1350.JPG

La Cathédrale St Sacerdos, vue de la rue des Consuls.

 

DSCF1351.JPG

Rez-de-chaussée de l'Hôtel Plamon (XIVeme siècle). Au milieu du fronton triangulaire du portail, l'écu de la famille Selves de Plamon (famille de drapiers).

DSCF1353.JPG

Place du Marché aux Oies. A l'arrière plan, l'Hôtel Plamon et ses troies baies gothiques au premier étage. Sur la droite d el'image, l'Hôtel de Vassal (XVeme siècle) avec sa double tourelle.

DSCF1355.JPG

La place centrale de Sarlat, Place de la Liberté.

DSCF1356.JPG

Le flaneur, observe le spectacle de la place de la Liberté.

DSCF1360.JPG

Les belles maisons à colombage de la rue de la Salamandre.

DSCF1361.JPG

Le chevet de la Cathédrale St Sacerdos.

DSCF1364.JPG

Cet édifice énigmatique est une lanterne des morts, située dans l'ancien cimetière de l'abbaye, qui fut élevée au XIIeme siècle pour commémorer le passage de Saint Bernard en 1147.


La visite de Sarlat terminée nous premons la route vers le nord, en direction du village de Saint- Geniès. Très joli village construit en calcaire doré de la région.

DSCF1365.JPG

 Château du XVeme siècle.

DSCF1366.JPG

L'église jouxte le château. Le clocher est du XVIeme siècle.

DSCF1367.JPG

Dans la petite chapelle du Cheylard , au sommet d'une butte qui domine le village, on découvre de belles fresques du XIVeme siècle représentant la vie du Christ et des saints.


Nous reprenons la route, et au détour d'un lacet, on découvre cette jolie gentilhomière, dans un cadre bucolique du plus bel effet ...

DSCF1369.JPG

Il s'agit du château de Lacypierre (XVIeme siècle).


Encore quelques lacets et nous arrivons au hameau de Carlucet.

DSCF1371.JPG

L'église du XVIIeme siècle avec l'habitation accolée forment un ensemble magnifique... perdu au milieu de la forêt au bord de la petite route départementale.

Notre virée dans la Sarladais se termine par la visite des Jardins du Manoir d'Eyrignac. Sublime endroit  que ce jardin à la française créé par la main de l'homme qui magnifie l'art topiaire ... Les quelques photos suivantes en témoigne. 

DSCF1373.JPG

L'allée des charmes

DSCF1374.JPG

Le pavillon chinois et son allée de buis anciens. Un havre de calme ...

DSCF1376.JPG

Au détour d'une allée...

DSCF1377.JPG

Créations et sculptures végétales se succèdent...

DSCF1378.JPG

Face au manoir, le pigeonnier et la fontaine mènant au jardin à la française

DSCF1379.JPG

Le manoir en pierres blondes

DSCF1380.JPGDSCF1383.JPG

Le jardin à la française : buis, ifs ...DSCF1385.JPG

 

DSCF1381.JPG

Le grand bassin

DSCF1382.JPG

L'allée des charmes sous un autre angle

DSCF1386.JPG

Belle perspective sur le manoir

DSCF1387.JPGDSCF1390.JPG

Le jardin blanc

DSCF1391.JPGDSCF1392.JPG

DSCF1393.JPG

La basse cour

DSCF1394.JPG

Retour vers le gran bassin et les communs

DSCF1395.JPG

Avant de quitter ce lieu enchanteur, une autre belle perspective, sur le pavillon.


Cet ensemble a été récompensé en 2004 par le label "Jardin remarquable" décerné par le ministère de la Culture...


15/07/2012

Une semaine en Périgord - Juin 2012 - 2eme jour - Entre Vézère et Dordogne

En ce deuxième jour, nous avons prévu de visiter les alentours du Bugue. Notre circuit nous conduit des bords de la Vézère jusqu'aux rives de la Dordogne. Au programme : château, village, grottes et parc. Une journée bien remplie !

Première halte, au sud-est du Bugue, le hameau de Campagne

DSCF1304.JPG

Belle église romane avec un mur-clocher et un château du XVeme siècle, remanié au XIXeme et actuellement en rénovation. Un lieu charmant ...


Nous poursuivons notre matinée au village de Saint Cyprien. Nous sommes dimanche, c'est jour de marché. Tous les produits locaux sont présents sur les étals : vin de Bergerac, escargots, foie gras, canard, ... Pourtant, il y a peu de monde en ce mois de juin. Les vieilles rues sont calmes.

 

DSCF1307.JPG

L'église du XIIeme siècle, remanièe à l'époque gothique, domine le village de sa masse imposante. De là, de belles rues anciennes descendent à flanc de colline vers le bas du village. Belles demeures bien fleuries.

DSCF1308.JPG

DSCF1309.JPG

Reprenons la route vers le bourg de Coux et Bigaroque où nous faisons halte pour admirer le portail de l'église romane de Coux.

DSCF1310.JPG

Les grottes de Maxange seront la première d'une série de grottes prévues au programme de cette semaine. Découvertes récemment par Angel Caballero, exploitant d'une carrière sur le site, elles ne sont ouvertes au public que depuis 2003. Leur exploration n'est toujours pas terminée et de nouvelles galeries sont susceptibles d'être découvertes. Ainsi, en 2009, une nouvelle galerie a été ouverte au public. Le travail est long car les galeries ont été remplies d'alluvions lors du retrait de la mer préhistorique. Un travail de déblaiement est donc, à chaque fois nécessaire pour mettre à jour les trésors contenus dans ces galeries.

Cette petite grotte est surtout exceptionnelle par la densité de concrétions excentriques dont les formes défient la gravité. Elles sont dues à un écoulement très lent de l'eau qui suinte des paroies.

A voir également, les microcristalisations de calcites qui recouvrent les paroies d'un beau blanc immaculé.

Les photos étant interdites, je suis réduit à illustrer cette visite par des photos prises sur le net. Il en sera de même pour toutes les grottes visitées lors de ce séjour.

 Pour terminer cette journée, nous revenons au Bugue afin de visiter le "Village du Bournat", vaste parc reconstituant un village périgourdin des années 1900. Reconstitution des habitats et des savoir-faire de l'époque. Chauqe édifice a été démonté de son implantation d'origine et remonté sur place.  Rien ne manque.

DSCF1313.JPG

Le moulin à huile qui fabrique de l'huile de noix

DSCF1314.JPG

La chapelle

DSCF1315.JPG

Le moulin à vent qui fabrique la farine qui est vendue par le meunier ... anglais.


DSCF1319.JPG

La maison du métayer

DSCF1322.JPG

Le garage automobile

DSCF1323.JPG

Les anciennes machines agricoles. Ici une batteuse à cheval. Le piètinement du cheval actionnait l'engin. Pauvre bête !

DSCF1332.JPG

L'intérieur de ferme

DSCF1333.JPG

La pêche en famille.

DSCF1334.JPG

La mairie où se déroule la cérémonie de mariage

DSCF1335.JPG

La salle de classe

Le village propose aussi des animations. Et, je ne sais pas pourquoi, je dois avoir la tête de l'emploi, je suis toujours de la partie ! Ce jour là, en fin d'après-midi, c'était l'heure de la présentation du monstre des carpates !

DSCF1324.JPG

DSCF1327.JPGDSCF1329.JPG

DSCF1331.JPG

Chacun aura remarqué le risque que j'ai pris en la circonstance ! Le fou, allongé par terre, c'est bien moi ....


 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique