logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

02/08/2009

Mon dictionnaire curieux : ACTINIE

Un des bons moyens de voyager pas cher, c'est d'ouvrir le dictionnaire et de le feuilleter au hasard des mots. S'offre alors à nous un voyage dans l'espace et le temps qui nous mène en des contrées inconnues et en des époques lointaines.  Dépaysement garanti.

Aujourd'hui : L'ACTINIE

Ce n'est pas tant l'intérêt du mot qui a retenu mon attention que l'occasion de partager quelques belles photos de cet animal marin. Le nom "actinie" provient du grec "aktus", "aktinos" qui signifie "rayon".

C'est à la fin du XVIIIeme siècle que le mot "actinie" fait son apparition dans la langue française pour désigner cet animal de la famille des Caelentérès, polype à nombreux tentacules qui est plus connu sous une autre dénomination.

Ses caractéristiques : Le corps de l'actinie qui ressemble à un sac est appelé polype. Il est formé d'une colonne cylindrique de 5-6 cm de diamètre et d'un disque s'ouvrant par une bouche-anus entourée deplusiuers rangées de tentacules  riches en capsules adhésives (spirocystes). Un bourrelet sépare la colonne du disque portant des protubérances riches en cellules urticantes (nématoblastes ou cnidoblastes) dont les nématocystes riches en venin, appliqués sur une espèce étrangère provoquent la nécrose des tissus.

Vous avez trouvé ?

Non, alors une photo pour vous aider...

Actinie3.jpg

 Et, oui, il s'agit bien de l'anémone de mer dont voici quelques specimens...

L'anémone de mer charnue

 

cribinopsis.jpg

L'ortie de mer

 

anemones-de-mer-saint-malo-france-1252402660-1097303.jpg

L'anémone encroûtante

 

anemone_encroutante.jpg

L'anémone verte

 

10.jpg

Le mariage entre le poisson clown et l'anémone de mer...

Les poissons clowns de diverses espèces s'associent à 5 espèces d'anémones de mer ou actinies.

JPEG - 27.1 ko

L'association qui unit poisson-clown et une actinie est une symbiose stricto-sensu. Les poissons se nichent au sein des tentacules urticants du cnidaire (ou actinie) et jouissent d'une protection hors-pair contre leurs prédateurs. Eux-aussi sont utiles à « leur » anémone qu'ils protégent contre les agressions de poissons qui se nourrissent strictement de tentacules d'actinies. L'immunité face aux tentacules des cnidaires s'acquiert progressivement dès le stade juvénile, par le biais de très brefs contacts avec les tentacules.

JPEG - 35.9 ko

Au terme de la phase d'accoutumance, le poisson est protégé grâce à une substance chimique présente dans le mucus enrobant son épiderme. Le poisson n'est pas véritablement immunisé face aux organes urticants des actinies) : le rôle de la substance chimique consiste à éviter les détériorations des cellules du derme du poisson.

 

 Voilà comment un petit voyage dans le dictionnaire nous conduit au fond des mers...

 

 

16/07/2009

Mon dictionnaire curieux : ACIDALIE

Un des bons moyens de voyager pas cher, c'est d'ouvrir le dictionnaire et de le feuilleter au hasard des mots. S'offre alors à nous un voyage dans l'espace et le temps qui nous mène en des contrées inconnues et en des époques lointaines.  Dépaysement garanti.

 

Aujourd'hui nous partons au pays des papillons avec l'ACIDALIE.

Une ACIDALIE est un petit papillon de nuit ( lépidoptère) de la famille des Geometridae, assez commun en France.  Il se caractérise par ses ailes assez peu colorées d'une envergure d'environ 2cm et vole entre juin et août aussi bien en Europe qu'au Proche Orient. Sa larve se nourrit de mousses et de feuilles séchées.

Idaea_trigeminata_Acidalie_retournee_Lanvallay_25-06-08_2_-332x250.jpg
Ce nom "ACIDALIE" est apparu en 1845. Il provient du latin "acidalia", en mythologie surnom donné à Vénus ( ou Aphrodite).

 

Il existe plusieurs types d'Acidalies dont ces quelques exemples ...
L'acidalie virginale .... (Photo Philippe Mothiron)
SUBPUNCTARIA-20070723-1.jpg

 L'acidalie glacée

 

Idaea_politaria-375x250.jpg

L'acidalie striée (Photo Philippe Mothiron)

VIRGULARIA_20060701-3.jpg
L'acidalie des alpages
Idaea-aureolaria.jpg
L'acidalie dégénérée
Idaea-degeneraria.jpg
L'acidalie sinuée
La%20Fidonie%20%C3%A0%20cinq%20raies.JPG
L'acidalie étrille
174-nigropunctata-3656.jpg

15/07/2009

Mon dictionnaire curieux : ACCORE

Un des bons moyens de voyager pas cher, c'est d'ouvrir le dictionnaire et de le feuilleter au hasard des mots. S'offre alors à nous un voyage dans l'espace et le temps qui nous mène en des contrées inconnues et en des époques lointaines.  Dépaysement garanti.

Aujourd'hui, un mot six fois centenaire : ACCORE.

Ce terme est apparu en 1392 sous la forme "escore", du néerlandais "schore", signifiant "écueil".C'est à la fin du XVIeme siècle qu'il prend la forme "acccore". Il s'agissait alors d'un nom commun désignant le contour d'un écueil ou un étai de soutien dans la marine. On parle par exemple des accores d'étrave. Les accores sont également des étançons servant à étayer un vaisseau en construction.

IMG_2210.JPG

Ce sens a donné le verbe "accorer" : "Etayer avec des accores un bâtiment en construction ou en réparation".

A la fin du XVIIIeme siècle, le mot est utilisé comme adjectif et prend le sens d'"escarpé". Face à une falaise abrupte, les marins parlent d'une falaise accore.

fahal_2__Small_.JPG

Une côte accore est une côte immédiatement bordée de fonds importants, et presque sans avant-côte.

Le nom "accore"désigne également une rupture de pente qui sépare la plateforme continentale de l'escarpement continental.   

 

Le terme "accore" est à ne pas confondre avec ses synonymes : "accord" ou "accort" dont le sens est tout autre...
"Ce garçon fort accort a donné son accord pour poser les accores". Traduction : "Ce garçon fort plaisant a accepté que l'on pose des étais."
En plus de 600 ans, ce mot  a évolué dans sa forme, son sens s'est démultiplié et enrichi au fil des inventions et de ses utilisations. Toute la richesse d'une langue est là !

14/07/2009

Mon dictionnaire curieux : ACAULE

Un des bons moyens de voyager pas cher, c'est d'ouvrir le dictionnaire et de le feuilleter au hasard des mots. S'offre alors à nous un voyage dans l'espace et le temps qui nous mène en des contrées inconnues et en des époques lointaines.  Dépaysement garanti.

Aujourd'hui l'adjectif : ACAULE.

Ce mot, apparu au début du XIXeme siècle dans la langue française, vient du grec "akoulos", "sans tige". C'est donc un terme de botanique qui désigne les plantes sans tige apparente ou à tige très réduite. On parle de plantes acaules. Les fleurs sont portées par une hampe florale.

Quelques exemples de plantes acaules :

- La plus courante peut-être, Le pissenlit -

taraxacum.jpg
- Certaines variétés de palmiers, comme celui-ci originaire du Mexique -
ChaCat.jpg
- Les carlines, si courantes dans nos montagnes du Sud-Est.
med-ronde-de-carlines-acaules-visoflora-2238.jpg
- Le liriope -
liriope.muscari.jpg
- La mandragore, plante des sorcières-
mandragore-semis-13.jpg
- Le cyclamen, très à la mode chez nos fleuristes -
cyclamen.jpg
Et une multitude d'autres... à découvrir au rythme de nos promenades dans la nature ou sur les étalages des fleuristes.

13/07/2009

Mon dictionnaire curieux : S'acagnarder.

Un des bons moyens de voyager pas cher, c'est d'ouvrir le dictionnaire et de le feuilleter au hasard des mots. S'offre alors à nous un voyage dans l'espace et le temps qui nous mène en des contrées inconnues et en des époques lointaines.  Dépaysement garanti.

Aujourd'hui, un verbe de saison : S'acagnarder.

Selon le Petit Robert, ce mot apparaît dans la langue française à la fin du XVIeme siècle. Formé à partir du mot "cagnard", signifiant paresseux, il couvre deux sens :

- s'installer paresseusement

- mener une vie oisive

Ce terme n'est plus beaucoup utilisé de nos jours. Il fleure bon, pourtant, la sieste et le soleil.

repos-au-soleil.jpg

Quoi de plus agréable, en cette période estivale que de s'acagnader au pied d'un arbre, à l'ombre, ou sur la chaise longue avec un bon livre entre les mains !

sieste.jpghqdefault.jpg

On trouve aussi, des termes proches tels que "s'acagnardir" ( Genevois) ou "s'acagner" ( se blottir). "Faire du cagnard" signifie "se reposer au soleil". Dans ce cas, il faut prendre le sens provençal du mot "Cagnard" :  "emplacement ensoleillé à l'abri du vent". mais "cagnard" en Provence et Languedoc a aussi pris le sens  d'une "chaleur étouffante" : "se promener en plein cagnard"...

van-gogh-la-sieste.jpg

Alors, par ces belles journées d'été évitons de nous promener en plein cagnard et préférons nous acagnarder... Même si certains nous prennent pour des cagnards !

repos_sieste_soleil_cap_vert_afrique_ombre_chaleur_farniente_rev.jpg

02/07/2009

Mon dictionnaire curieux :"ABAQUE"

Un des bons moyens de voyager pas cher, c'est d'ouvrir le dictionnaire et de le feuilleter au hasard des mots. S'offre alors à nous un voyage dans l'espace et le temps qui nous mène en des contrées inconnues et en des époques lointaines.  Dépaysement garanti. Aujourd'hui, je propose le mot : "ABAQUE" qui nous conduit au pays des nombres et des systèmes de calculs.

On dit, un abaque.  Ce mot vient du latin abacus et du grec abax qui désignaient, dans l'Antiquité une tablette à calculer. Le terme Hébreu abhaq  signifie poussière ou sable. Dans les temps anciens on écrivait dans le sable pour expliquer quelque chose, pour dessiner ou calculer

L'abaque grec, inventé par les chinois, qui l'ont adapté ensuite à l'écriture, était constitué d'une table recouverte de sable sur laquelle on dessine à l'aide d'un stylet, les calculs pouvant être effacés au fur et à mesure en lissant avec la main.

Quant à l'abaque romain, il s'agit d'une table, partagée en plusieurs colonnes, chaque colonne représente une puissance de 10. On dispose d'autre part de galets que l'on dépose dans les colonnes de son choix. Jusqu'au 1er siècle,, l'abaque était donc un meuble difficilement transportable.

abaqueromain.jpg
L'idée est alors venue de construire une plaquette métallique, de remplacer les colonnes par des rainures parallèles et de faire glisser dans ces rainures des boutons de même taille. On se rapproche alors du boulier.
 

 

Dès le Xeme siècle, avec l'apport par Gerbert d'Aurillac à son retour d'Espagne, du système arithmétique utilisé par les Arabes, l'araque perdure mais il  désigne alors un tableau à colonnes ( colonne des unités, colonne des dizaines, colonne des centaines) utilisant les chiffres arabes. Depuis cette époque, l'abaque désigne donc un boulier-compteur.

 

180px-Boulier1.JPG

 Le sens du terme abaque s'est, à l'époque contemporaine, encore élargi pour désigner maintenant tout tableau graphique permettant de nombreux calculs ( monogramme). 

 

abaque_de_black.png

 L'abaque de Black

Nous sommes donc en présence d'un mot dont le sens, tout en restant proche du sens initial, a évolué en suivant les progrès des systèmes de calcul et des civilisations de l'antiquité à nos jours.

Mais, ce n'est pas tout !  A partir du sens originel, de tablette, le mot abaque a dérivé et sert également à désigner la partie supérieure du chapiteau d'une colonne en forme de tablette. A l'origine cette tablette était en terre cuite ou en bois et permettait de donner une plus large assiette aux colonnes de bois édifiée par les constructeurs anciens.

abaque001a2.jpg

 

 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique