logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

21/04/2012

Le plan de bataille des financiers

Le plan de bataille des financiers from mutins on Vimeo.

 

 

12:20 Publié dans Actu | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : financiers, europe, crise, dette | |  Facebook | |

17/02/2012

Mais de qui parle Victor Hugo ?

14/12/2011

ADRESSE AUX SALARIES EUROPEENS par Jean Luc Melenchon et Oskar Lafontaine

ADRESSE AUX SALARIES EUROPEENS

Les dirigeants actuels de l’Union Européenne nous mènent au désastre.
Pendant des années, ils ont donné toujours plus de pouvoir à la finance. Le bilan est catastrophique. L’environnement est sacrifié. Le chômage explose. Les salariés sont pressurés et appauvris. L’économie réelle est prise en otage par les banques.

A présent, au nom de la crise qu’ils ont provoquée, les gouvernements européens veulent continuer et aggraver les politiques d’austérité. Sous la pression d’Angela Merkel et Nicolas Sarkozy, ils ont décidé d’écrire un nouveau traité qui retirerait aux peuples européens le droit de décider librement de leur budget afin d’imposer partout la rigueur. Aucun d’eux n’a prévu de demander l’avis au peuple sur un texte aussi fondamental. C’est la fuite en avant dans l’Europe austéritaire. Parce que l’Europe ne peut se faire sans ni contre les peuples, nous exigeons la convocation de referendums sur ce traité dans nos pays.

Sarkozy et Merkel veulent généraliser à toute l’Europe le désastreux Agenda 2010 qui a si cruellement dégradé la situation des travailleurs allemands. Leur objectif est d’aggraver la concurrence entre les salariés européens pour niveler vers le bas les droits qui ont fait de l’Europe la région du monde la plus avancée socialement. Cette stratégie jette volontairement les peuples européens les uns contre les autres. Sarkozy et Merkel n’hésitent pas d’ailleurs à souffler sur les braises du nationalisme et de la xénophobie, au risque de rouvrir de vieilles blessures. Les amis de Merkel parlent d’obliger les Grecs à vendre leurs iles. Sarkozy traite de pilules empoisonnées les nouveaux entrants dans la zone euro. Ces propos provocateurs visent à détourner la colère des peuples des vrais responsables, les banques, la finance et les dirigeants politiques qui leur ont abandonné le pouvoir. Nous vous appelons à la résistance de toutes vos forces contre ce recul de notre civilisation européenne.

Nous vous appelons à ne pas tomber dans ce piège qui menace la paix en Europe. Tous ensemble, préservons notamment l’amitié entre nos deux peuples, les Allemands et les Français, car c’est la condition de la paix pour l’Europe toute entière.

Comment garantir la paix en Europe ? La paix ne se décrète pas. Elle se construit, par la coopération entre les peuples, au service de tous. Elle est incompatible avec la domination arrogante de deux chefs de gouvernement sur tous les autres. Elle a besoin de s’appuyer sur une politique menée au service de l’intérêt général européen. Il est temps de gouverner pour satisfaire les besoins et aspirations de la grande masse de la population et donc des salariés d’Europe : partage des richesses, défense et élargissement du droit à une retraite décente, relance des services publics, éradication de la précarité, lutte implacable contre la pauvreté et les inégalités, transition écologique.

Salariés européens, ne vous résignez pas ! La finance ne peut rien face à des peuples déterminés. Car la vraie richesse est le fruit du travail humain. En se mobilisant, les salariés européens peuvent siffler la fin des orgies financières. Et commencer sans tarder à construire un monde enfin humain.
Le 14 décembre 2011 à Strasbourg
Jean-Luc Mélenchon
Candidat du Front de Gauche à l’élection présidentielle
Oskar Lafontaine
Fondateur de Die Linke
——————————————————————————————————–
ADDRESS TO EUROPEAN WORKERS
With the current leaders of the European Union, we are heading for disaster.
For years now they have been conceding more and more power to high finance. The outcome is catastrophic. The environment has been sacrificed and unemployment has literally exploded. Wage earners are being pressurized and impoverished. The real economy has become hostage to the banks.
And now, pretexting the crises that they themselves have created, European governments intend to pursue and tighten austerity measures. Under pressure from Angela Merkel and Nicolas Sarkozy, they have decided to concoct a new treaty which will deny the European people their right to freely decide their budgets and impose tighter regulations throughout Europe. Not one of them plans on asking the people for their opinion on such a fundamental text. This is a headlong rush into a Europe of austerity. Since Europe cannot exist without or against the will of the people, we therefore demand that a referendum be called throughout our different countries concerning this future treaty
Sarkozy and Merkel want to extend the disastrous 2010 programme, a programme which has severely deteriorated the situation of German workers, to all of Europe. Their aim is to heighten competition between European wage earners and to level down the rights which have made Europe one of the world’s most socially advanced regions. This strategy deliberately pits European citizens against each other. In fact, Sarkozy and Merkel have not hesitated an instant in fanning the flames of nationalism and xenophobia, at the risk of reopening old wounds. Merkel’s entourage speaks of forcing the Greeks to sell their islands. Sarkozy speaks of the new arrivals in the euro zone as poisoned pills. These provocative remarks are aimed at diverting the anger of the people away from the real culprits, the banks, high finance and the political leaders who have relinquished their power to them We call upon you to resist with all your might against the decline of our European civilisation.
We urge you not to fall into this trap, a trap that threatens peace across Europe. Together, let us preserve the friendship between our two peoples, the Germans and the French, because sustaining peace throughout Europe depends on it.
How can we guarantee peace in Europe? Peace cannot be decreed. It is cultivated through cooperation between peoples, its purpose is to serve all. It is incompatible with the domination of two arrogant heads of government over the rest. It must rely on politics that serve the general European interest. The time has come to take control in order to meet the needs and aspirations of the great mass of the population and therefore of the workers of Europe: the sharing of wealth, the protection and enlargement of the right to a decent retirement, the recovery of public services, the eradication of insecurity, the relentless struggle against poverty and inequality, and ecological transition.
We urge the European workers not to give up! Finance can do nothing against a determined people. True wealth is the fruit of human labour. By their mobilization, European workers can  put an end to the financial orgies. And start building, at last, a world which is finally human.
———————————————————————————————————————-
Οι τωρινοί ηγέτες της Ευρωπαϊκής Ένωσης μας οδηγούν στην καταστροφή.
Εδώ και χρόνια, έδινα όλο και περισσότερη εξουσία στον χρηματοπιστωτικό τομέα. Ο απολογισμός είναι καταστροφικός. Το περιβάλλον έχει θυσιαστεί. Η ανεργία έχει εκτινάσσεται στα ύψη. Οι μισθωτοί πιέζονται και φτωχαίνουν. Η πραγματική οικονομία είναι όμηρος των τραπεζών.
Και τώρα, στο όνομα της κρίσης που έχουν προκαλέσει, οι ευρωπαϊκές κυβερνήσεις θέλουν να συνεχίσουν και να εντείνουν τις πολιτικές λιτότητας. Υπό την πίεση της Άνγκελα Μέρκελ και του Νικολά Σαρκοζί, αποφάσισαν να γράψουν μια νέα Συνθήκη η οποία θα εμποδίζει το δικαίωμα των λαών της Ευρώπης να αποφασίζουν ελεύθερα τον προϋπολογισμό τους, ώστε να επιβληθεί παντού η λιτότητα και η πειθαρχεία. Κανένας από όλους τους δεν σκέφτηκε να ζητήσει τη γνώμη του λαού για ένα κείμενο τόσο σημαντικό. Είναι η έξοδος προς τα μπρος σε μια Ευρώπη της λιτότητας. Επειδή η Ευρώπη δεν μπορεί να υπάρχει ούτε χωρίς, ούτε ενάντια στους λαούς, απαιτούμε τη διεξαγωγή δημοψηφισμάτων στις χώρες μας επί αυτής της Συνθήκης.
Ο Σαρκοζί και η Μέρκελ θέλουν να επιβάλλουν σε όλη την Ευρώπη την καταστροφική Ατζέντα 2010 που τόσο σκληρά υποβάθμισε την κατάσταση των Γερμανών εργαζόμενων. Ο στόχος τους είναι να εντείνουν τον ανταγωνισμός ανάμεσα στους Ευρωπαίους μισθωτούς για να εξισορροπήσουν προς τα κάτω τα δικαιώματά τους που έκαναν την Ευρώπη την πιο κοινωνικά προωθημένη περιοχή του κόσμου. Αυτή η στρατηγική σκόπιμα στρέφει τους λαούς της Ευρώπης ενάντια τον ένα στον άλλο. Ο Σαρκοζί και η Μέρκελ δεν διστάζουν άλλωστε να ενισχύσουν τον εθνικισμό και την ξενοφοβία με κίνδυνο να ξανανοίξουν οι παλιές πληγές. Οι φίλοι της Μέρκελ λένε να υποχρεώσουμε τους Έλληνες να πουλήσουν τα νησιά τους. Ο Σαρκοζί θεωρεί τους νεοεισερχόμενους στην ευρωζώνη ως δηλητηριώδεις φορείς. Αυτές οι προκλητικές θέσεις έχουν σαν στόχο τον αποπροσανατολισμό της οργής των λαών της Ευρώπης από τους αληθινούς υπεύθυνους, τις τράπεζες και τους πολιτικούς ηγέτες που τους παρέδωσαν αυτήν την εξουσία. Σας καλούμε να αντισταθείτε με όλες σας τις δυνάμεις ενάντια σε αυτό το πισωγύρισμα του ευρωπαϊκού πολιτισμού.
Σας καλούμε να μην πέσετε σε αυτή την παγίδα που απειλεί την ειρήνη στην Ευρώπη. Όλες και όλοι μαζί, να διατηρήσουμε τη φιλία ανάμεσα στους λαούς μας, οι Γερμανοί και οι Γάλλοι, αυτή είναι η προϋπόθεση για την ειρήνη σε ολόκληρη την Ευρώπη.
Πώς να εγγυηθούμε την ειρήνη στην Ευρώπη; Η ειρήνη δεν χαρίζεται. Χτίζεται με τη συνεργασία ανάμεσα στους λαούς, για την υπηρεσία όλων. Είναι ασυμβίβαστη με την υπεροπτική κυριαρχία των δύο επικεφαλής των κυβερνήσεων επί όλων των υπολοίπων. Χρειάζεται να στηριχτεί σε μια πολιτική που γίνεται για το γενικό ευρωπαϊκό συμφέρον. Είναι καιρός οι κυβερνήσεις να ικανοποιούν τις ανάγκες και τις ελπίδες της μεγάλης μερίδας του πληθυσμού και άρα, τους εργαζόμενους της Ευρώπης: με την κατανομή του πλούτου, την υπεράσπιση και την προέκταση του δικαιώματος σε μια αξιοπρεπή σύνταξη, την αναζωογόνηση των δημόσιων υπηρεσιών, καταπολέμηση της επισφάλειας, αδιάκοπη μάχη ενάντια στη φτώχεια και τις ανισότητες, οικολογική αλλαγή.
Εργαζόμενες και εργαζόμενοι της Ευρώπης, μην παραιτείστε! Οι αγορές δεν μπορούν να κάνουν τίποτα απέναντι σε αποφασισμένους λαούς. Γιατί ο πραγματικός πλούτος είναι το αποτέλεσμα της ανθρώπινης εργασίας. Με την κινητοποίησή τους οι ευρωπαίοι εργαζόμενοι μπορούν να βάλουν τέρμα στα χρηματοπιστωτικά όργια. Και να ξεκινήσουν, χωρίς καθυστέρηση, τη δημιουργία επιτέλους, ενός ανθρώπινου κόσμου

09/10/2011

Mélenchon sur BFMTV : primaires socialistes, Europe, ...


Jean-Luc Mélenchon sur BFMTV ET RMC par lepartidegauche

 

Mardi 4 octobre, Jean-Luc Mélenchon était l'invité de la matinale "Bourdin 2012" sur BFMTV et RMC. Il a notamment interpellé le Parti Socialiste en demandant aux candidats de la primaire de choisir entre l'alliance avec la gauche et l'alliance avec le centre. Il est également revenu sur la réalité de la situation économique allemande ainsi que sur l'idée d'un protectionnisme européen...

29/09/2011

Sortir de l'Eurolibéralisme

Une video réalisée par le M'PEP sur la construction européenne, les évolutions de l'Europe et les conséquences de la politique européenne. De la nécessité de sortir d'une construction libérale de l'Europe....

 


SORTIR DE L'EUROLIBÉRALISME par M-PEP

29/07/2010

"Les tsiganes roumains sont des Européens comme les autres"

Suite à un fait divers survenu entre la police et les "gens du voyage" qui s'est soldé par la mort d'un jeune homme suivi d'un déferlement de violences, comme à son habitude, le gouvernement surf sur la médiatisation pour bomber le torse, menacer, "on va voir ce que l'on va voir" ! Plus grave, comme à son habitude également, il stigmatise : après les jeunes des banlieues, ce sont les roms et autres tziganes qui sont visés ! Et plus particulièrement les roms, tziganes de Roumanie.

Le problème des migrations des tziganes de Roumanie n'est pas nouveau. Il s'agit avant tout de la question de la pauvreté en Europe qui est posée mais aussi du traitement des minorités dans les pays européens.

Suite aux positionnements du gouvernement français, le quotidien de Bucarest Adevarul réagit et dénonce le caractère discriminatoire de la politique proposée par la France.

29.07.2010 - Adrian Halpert -

Si un officiel roumain avait fait de telles allégations, il aurait été immédiatement mis dos au mur par ses collègues européens et accusé de racisme. Mais, venant d'un Français, elles ont été immédiatement adoptées par les autres capitales européennes. L'Europe commence-t-elle à être perturbée par ces "réseaux de trafic d'enfants, de prostitution et de mendicité" mentionnés par Pierre Lellouche ? Apparemment, oui. Seulement, malheureusement pour elle, il est un peu tard pour essayer d'en porter toute la responsabilité sur la seule Roumanie. Dénonçant les conditions "proprement scandaleuses" dans lesquelles vivent les Roms en Roumanie, le secrétaire d'Etat français menace la Roumanie de ne pas pouvoir rentrer "dans ces conditions" dans l'espace Schenghen, en mars 2011 comme prévu [cela permettrait aux Roms de s'installer légalement partout en Europe]. Mais il faudrait rappeler à monsieur Lellouche que le problème des Roms en Europe est un tantinet plus ancien, et qu'il a commencé à se manifester bien avant l'adhésion de la Roumanie à l'Union Européenne, le 1er janvier 2007. A savoir dans les années 1990 ! Car qui accueillait à bras ouverts les milliers et milliers de tsiganes roumains qui prétendaient alors être soit victimes de discriminations dans leur pays d'origine, soit politiquement opprimés ? N'était-ce pas cette même Europe qui fait aujourd'hui la moue? Ensuite, dans les années qui ont suivi, des dizaines de milliers de familles de tsiganes ont continué de passer la frontière comme du beurre dans la poêle, avec le large concours de la police des frontières roumaine. Pour de vrai ! Mais il est tout aussi vrai que ces mêmes individus ont passé les frontières de l'Europe occidentale avec la même facilité, munis de papiers approximatifs, voire même sans papiers. Certes, après le 1er janvier 2007, il y a encore eu moins d'obstacle à la circulation des Roms, mais le gros de ceux qui gênent aujourd'hui les Français avaient déjà quitté la Roumanie.

Lellouche a encore clamé que les Etats européens étaient responsables des actes de leurs ressortissants, et que la Roumanie était donc la première responsable des actes des Roms de Roumanie, chargée de veiller à leur bonne intégration. Bon. Et maintenant, que voudrait ce monsieur ? Rapatrier de force ceux qui sont partis ? En vertu de quelle loi ? Retenir de force en Roumanie ceux qui voudraient partir ? En vertu de quelles réglementations ? Les tsiganes roumains sont aussi européens que monsieur Lellouche, et ils jouissent du même droit à circuler librement au sein de l'Union. Ou alors, serait-il possible que, en quelque sorte, Pierre Lellouche nous exhorte à mener une politique de discrimination raciale ?

Si ces messieurs européens ne sont pas contents, ils auraient dû réfléchir à la question avant de nous intégrer dans l'Union européenne sans que nous y soyons vraiment préparés. Mais cela, c'est une autre histoire..."

Où l'on comprend bien que la liberté de circulation dans l'aire européenne n'est que poudre aux yeux. Liberté pour les populations les plus aisées. Mais gardez vos pauvres ! En réalité, la seule circulation qui les intéresse vraiment, c'est bien celle des capitaux.... et aucune autre.

En France, la Haute autorité de lutte contre les discriminations (Halde) a condamné les discriminations dont sont victimes les Roms en matière d’éducation, de santé, de logement. L’année précédente une résolution du Parlement européen relevait que les Roms sont la cible d’ “attaques racistes de discours de haine, d’agressions physiques, d’expulsions illégales et de harcèlement policier". Victimes et non coupables ! Vous avez bien lu : discours racistes, expulsions illégales, harcèlement ... Ne l'oublions pas, en hindie, "roms" signifie "hommes"

Les roms constituent aujourd’hui la seule communauté transnationale authentiquement européenne. Venus d’Inde il y a cinq ou six siècles, étrangers à toute forme de nationalisme, ils ont désormais pour patrie, par-delà les pays où ils sont installés, l’Europe elle-même. Par un étrange paradoxe, ils en sont devenus aussi la minorité la plus vulnérable.  Ne serait-il pas temps de leur reconnaître le statut de citoyens européens à part entière.

 

Une lecture édifiante : Jean marc Tutine - le crime d'être Roms . 2005 - Editions Golias.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique