logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

24/07/2012

Une semaine en Périgord - Juin 2012 - 7eme jour : Du Périgord noir au Périgord pourpre.

En ce vendredi, nous commençons nos visites par celle du Musée national de Préhistoire, situé aux Eyzies de Taillac.

Consacré à la période du Paléolithique, ce musée présente des collections impressionantes de silex, de pointes de flèches, de parures, etc... préhistoriques.

DSCF1550.JPG

Reconstitution, selon la technique de "dermoplastie" de l'adolescent du lac Turkana (Kenya, 1,8 millions d'années)

DSCF1551.JPG

Le mégacéros, imposant ancêtre du cerf.

DSCF1554.JPG

L'ours des cavernes

DSCF1555.JPG

Un chasseur du paléolithique, l'homme de l'abri de Cro-Magnon.

DSCF1558.JPG

Fragment de propulseur en bois de renne, trouvé à la Madeleine (magdalénien moyen ; environ 13000 ans)

 

DSCF1559.JPG

Sculpture sur bois de renne, bison se léchant.

 

DSCF1560.JPG

Sculpture sur bois de renne.

 

DSCF1561.JPG

Gravure pariétale. Un cheval 

 

DSCF1562.JPG

Sculpture pariétale - Chevaux - La Chaire à Calvin - Mouthiers (Charente)

 

DSCF1566.JPG

La statue de l'homme de Néandertal, réalisée en 1931 par Paul Dardé, se dressse sur la terrasse et domine les vallées de la Vézère et de la Beune.

Un grand saut dans le temps et nous voici au XVeme siècle, à l'abbaye de Cadouin. Cette abbaye cistercienne est classée au Patrimoine mondial de l'UNESCO, et fait l'objet d'une intense fréquentation sur le chemin du pélerinage de Saint Jacques de Compostelle.

 

DSCF1567.JPG

L'église, consacrée au XIIeme sicèle, en pierres meulières.

 

DSCF1569.JPG

Le cloître, du XVeme siècle, relève du style gothique flamboyant.

 

DSCF1570.JPG

Magnifique chapiteau historié

 

DSCF1571.JPG

 Le siège de l'abbé lors des lectures. Les hauts-reliefs illustrent la montée du Christ au Calvaire et la Procession des moines.

 

DSCF1573.JPG

Fresque figurant l'Annonciation

 

DSCF1574.JPG

Détail des hauts-reliefs : la procession des moines

 

DSCF1575.JPG

Détail des hauts-reliefs : la montée au Calvaire

 

DSCF1576.JPG

Clef de voûte

 

DSCF1578.JPG

L'une des nombreuses figures parsemées dans le cloître

 

DSCF1579.JPG

Celle-ci représente la gourmandise...

 

DSCF1580.JPG

Le suaire de Cadouin. Ce drap de lin fut ramené d'Antioche par un chanoine après la première croisade. Il passait pour avoir enveloppé la tête du Christ et fit l'objet d'un culte intense. Richard Coeur de Lion, Saint Louis ou Charles V vinrent le vénérer. Mais en 1934, la science démontra qu'il s'agissait d'un tissu égyptien du XIeme siècle dont les broderies mentionnent un émir et un calife ayant gouverné l'Egypte vers 1100. Le pélerinage fut alors supprimé ...

DSCF1582.JPG

Un des beaux vitraux de l'abbaye


Pour terminer cette semaine périgourdine, nous allons passer l'après-midi à Bergerac.

 

DSCF1584.JPG

Les vieilles gabarres sur l'ancien port de Bergerac. Elles rappellent que Bergerac fut un haut lieu de la batellerie, carrefour entre le haut pays d'où venaient le bois et diverses marchandises et Bordeaux pour le commerce du vin.

 

DSCF1586.JPGDSCF1588.JPG

Ruelles de Bergerac avec ses maisons à colombages et encorbellement. 

 

DSCF1589.JPGDSCF1592.JPGDSCF1590.JPG

Les murs sont en torchis mêlé de briquettes.

 

DSCF1593.JPG

La place ombragée de la Myrpe et ses petites maisons à colombages, aujourd'hui essentiellement des chambres d'hôtes.

 

DSCF1596.JPG

Sur la belle place Pélissière (à plusieurs niveaux) se dresse la fière statue de Cyrano...

 

DSCF1598.JPG

Marchand de vin, rue des Fontaines !

 

DSCF1601.JPG

L'Eglise Notre Dame de style gothique mais construite au XIXeme siècle, dans la partie supérieure de la ville.

 

 


21/07/2012

Une semaine en Périgord - Juin 2012 - 6eme jour : Périgueux

En ce jeudi, un p'tit tour à la ville : Périgueux. 

Une petite heure de route et nous arrivons dans le centre-ville de Périgueux. Deux quartiers distincts sont à visiter. La cité antique et les quartiers médiévaux et Renaissance.

Nous commençons la visite par la cité antique. C'est l'antique Vésone. Le quartier possède encore quelques traces de l'époque gallo-romaine.

DSCF1531.JPG

La rue de la cité nous conduit vers l'église St Etienne de la Cité (XIeme siècle), construite à l'emplacement d'un temple antique dédié à Mars. Il s'agit du premier santuaire chrétien de la cité.

DSCF1533.JPG

Les arènes. Construites au 1er siècle, il n'en reste que quelques pans de murs visibles aujourd'hui. La partie inférieure n'a pas été dégagée du sol et l'espace intérieur est occupé par un jardin public.

DSCF1534.JPG

Dans la quartier de la cité, la maison romane et le Château Barrière présentent des ruines d'édifices du 12eme siècle.

DSCF1535.JPGDSCF1536.JPG

La tour du temple de Vésone se dresse, du haut de ses 24 m, dans un jardin à proximité de Vésunna, le site musée gallo-romain de Périgueux, construit sur l'emplacement d'une vaste maison gallo-romaine. Le temple, dont il ne reste aujourd'hui que la tour fut élevé au 2eme siècle.


La visite du qaurtier de la cité terminé, nous dirigeons nos pas vers le quartier Saint-Front où nous avons prévu de nous restaurer.

Au détour des cours et impasses du coeur de la vieille ville, nous jetons note dévolu sur un petit restaurant, L'Estaminet, situé impasse Limogeanne et dont la terasse est installée dans une cour entourée de magnifiques façades Renaissance. Nous sommes dans la galerie Daumesnil, ensemble de cours et de petites places reliées par des passages. Une bonne cuisine, le calme du quartier pourtant en plein centre ville, le cadre font de l'Estaminet une bonne adresse à Périgueux...

DSCF1537.JPG

Les rues piétonnes du quartier Saint-Front

DSCF1538.JPG

Beau portail renaissance.

DSCF1539.JPG

Au hasard d'une cour, un coup d'oeil furtif sur ce bel hôtel Renaissance.

DSCF1540.JPG

Le long de l'Isle, la rivière qu traverse Périgueux, un ensemble de belles demeures bordent les quais. Ici, la maison de Lur  (XVIeme siècle).

DSCF1542.JPG

Le Vieux Moulin. Cette conctruction à pans de bois, conctruite en encorbellement sur le mur d'enceinte, est en fait un vestige de l'ancien grenier du chapitre. Il surplombait autrefois la rivière et les quais.

DSCF1544.JPG

La cathédrale Saint-Front, présente, au fond de l'abside, un magnifique rétable en chêne et noyer. Bel exemple de sculpture baroque du XVIIeme siècle.

DSCF1547.JPG

La Cathédrale Saint-Front, sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle, est classée au Patrimoine mondial de l'humanité. Première des églises à coupole, elle fut élevée au XIIeme siècle. Il ne reste plus de l'édifice de l'époque que le clocher à étages. Après sa destruction par les protestants au XVIeme siècle, elle fut véritablement reconstruite au XIXeme siècle par Paul Abadie ( architecte du Sacré Coeur à Paris)

DSCF1549.JPG

Sur la place Saint Louis, la maison Tenant (autrement appelée maison du Pâtissier) est un ancien hôtel des Talleyrand. 

La visite historique de Périgueux terminée nous nous octroyons un moment pour le shoping et le repos à la terrasse d'un bar sur la place du Coderc ( ancien pré aux cochons), avant le retour vers le Bugue. Ce soir, c'est la fête de la musique. Nous décidons d'aller à Sarlat écouter les groupes locaux...

19/07/2012

Une semaine en Périgord - Juin 2012 - 5eme jour : La vallée de la Dordogne.

Encore une journée bien chargée au programme de ce mercredi ensoleillé. Nous partons à la découverte de quelques-uns des plus beaux village de France dans la vallée de la Dordogne...

Première halte : le village de Beynac. Une des merveilles du Périgord. Nous garons la voiture dans l'un des parkings  (payants, toujours payants !) au pied du village et nous entamons la montée vers le château à travers les ruelles.

DSCF1467.JPG

Au bout de quelques minutes de marche, déjà un beau point de vue se dessine sur la Dordogne et ses gabarres.

DSCF1469.JPG

Au détour des ruelles pavées ...

DSCF1470.JPG

Le rue Tibal Lo Garrel, en forte pente, permet d'accéder au château en passant devant l'église, ancienne chapelle du château ( XVeme siècle).

DSCF1471.JPG

Nous parvenons au pied du château en passant sous l'une des anciennes portes de la ville.

DSCF1472.JPG

Arrivés en haut du village, on comprend la position stratégique qu'occupait Beynac tout au long du Moyen Age.

DSCF1473.JPG

Le château de Beynac, reconstruit au XIVeme siècle après sa destruction par Simon de Montfort au XIIIeme siècle, a constitué le décor de plusieurs films dont "Jeannne D'arc" de Luc Besson et "Les Visiteurs 2" de Jean Marie Poiré.

DSCF1474.JPG

En haut du village, le château, les maisons médiévales ...

DSCF1479.JPG

Le sommet du village, en haut de la falaise, offre un panorama éblouissant sur la vallée de la Dordogne et ses nombreux châteaux....

DSCF1481.JPG

Joli point de vue sur la château de Beynac et son donjon du XIIIeme siècle.

DSCF1482.JPG

En redescendant, toujours de beaux panoramas sur la Dordogne.

DSCF1483.JPG

Le château, dominant la falaise. On comprend les guerres que se sont livrés Français et Anglais pour son contrôle durant plus de 200 ans...

DSCF1484.JPG

Au pied de la falaise, les ruelles et belles demeures de Beynac...


Beau début de matinée que cette découverte de Beynac. Nous poursuivons vers La Roque-Gageac, à quelques kilomètres de là. Nous entamons la visite par une promenade sur une gabarre.

 

DSCF1485.JPG

Au bord de la Dordogne, à la Roque-Gageac

DSCF1487.JPG

Arrivée de la gabarre, bateau à fond plat, qui servait naguère à transporter les marchandises au fil de la Dordogne vers Bordeaux. Aujourd'hui, se sont des bateaux de promenade reconstitués à l'identique.

DSCF1489.JPG

Embarqués sur la gabarre pour une promenade d'une heure au fil de l'eau et des châteaux...

DSCF1490.JPG

Le château de Castelnaud, rival de celui de Beynac, vu de la Dordogne.

DSCF1494.JPG

Le pont sur la Dordogne au pied du village et du château de Castelnaud.


Après cette paisible promenade sur la Dordogne, bien refraîchissante en cette chaude journée de juin, et un bon repas à midi, nous entamons la visite du village au pied d'une belle falaise de calcaire. Malheureusement, la falaise est instable et des chutes de pierre ont détruit certaines demeures. Ainsi, la visite du fort troglodyte est inaccessible durant les travaux de consolidation de cette falaise.

DSCF1500.JPG

Au détour d'une ruelle, les toits en tuiles et la Dordogne...

DSCF1501.JPG

La tour du manoir de Tarde se dresse au pied de la falaise

DSCF1502.JPG

La situation plein sud, l'absence de vent, la chaleur de la falaise on permis le développement d'une végétation luxuriante et inattendue dans ce village du sud-ouest. Les plantes exotiques ( laurier-rose, néflier, figuier ...) bordent les ruelles du village.

DSCF1503.JPG

Au milieu des plantes exotiques se dresse la petite église.


La visite de la vallée de la Dordogne se poursuit par la découverte d'un troisième village, une bastide cette fois, Domme. Lui aussi situé au sommet d'une falaise qui domine la vallée de la Dordogne, il offre l'attrait d'une promenade dans ses belles petites ruelles et, tout en haut de la falaise, le long d'un sentier, d'un magnifique point de vue sur la Dordogne.

DSCF1504.JPG

Une belle fenêtre à meneaux à l'angle de la Grand'rue

DSCF1506.JPG

La promenade des falaises et le belvédère de la Barre offrent une vue magnifique sur la Dordogne.

DSCF1508.JPG

Rue de la Porte Del Bos avec ses maisons en pierre blonde et ses terrasses fleuries. La rose est omniprésente dans tout le village....

DSCF1509.JPG

Porte del Bos


Nous terminons notre périple par la visite, incontournable, du Château de Castelnaud. Face à Beynac, mais tenu par les Anglais, à la confluence des vallées du Céou et de la Dordogne. 

 

DSCF1511.JPG

Du haut de son promontoire, Castelnaud propose, lui aussi une vue imprenable sur la vallée de la Dordogne. Le point blanc sur la rivère est une gabarre. C'est là que nous étions ce matin lorsque nous avions photographié le Château depuis la Dordogne ....

DSCF1512.JPG

Eléments de l'enceinte du château qui a évolué entre le XIIIeme et le XVIeme sicèel par l'ajout de nouveaux éléments défensifs ou de logis.

DSCF1513.JPG

On ne s'en lasse pas tellement, c'est beau !

DSCF1516.JPGDSCF1514.JPG

Le château renferme le Musée de la guerre au Moyen-Age : armes, maquettes, armures, etc...

DSCF1515.JPG

Le chemin de ronde. Ces curieux objets sont des trébuchets et autres "bricoles (ou perrière)....

DSCF1522.JPG

La cuisine avec sa vaste cheminée...

DSCF1523.JPG

Le puits dans la cour intérieure du château. Elément essentiel lors des sièges pour tenir face à l'envahisseur : la seule ressource en eau potable ...

DSCF1526.JPG

Sur la plate-forme du bastion sont présentés des trébuchets qui permettaient, dès le début du XIIIeme siècle, de projeter des boulets de plus de 100 kilos au-delà des murailles pour atteindre le coeur du château.

DSCF1527.JPG

Reconstitution d'un jardin médiéval avec les plantes et l'organisation de l'époque.

Ainsi se termine cette bien belle journée de visite de la vallée de la Dordogne. De retour au Bugue, sous l'avancée, au-dessus de la fenêtre de l'hôtel, nous faisons cette jolie découverte...

DSCF1528.JPG

Notre hôtel est aussi celui des oiseaux !

 



 

17/07/2012

Une semaine en Périgord - Juin 2012 - 4eme jour : Sous la terre et sous l'eau ...

La météo de ce mardi ne s'annonçant pas des plus souriantes, nous optons pour des visites où nous serons au maximum protégés de la pluie.

Nous entamons cette journée par la visite de la Grotte de Font-de-Gaume. Il s'agit du dernier site à figures polychromiques ouvert au public. c'est la raison pour laquelle nous l'avons préféré à Lascaux et sa copie. 

Cette visite, si elle n'est pas spectaculaire, est très émouvante. Elle ne dure qu'une vingtaine de minutes par groupe de 12 personnes maximum pour préserver le lieu. C'est dans la pénombe que s'effectue la déambulation dans la grotte ( un couloir denviron 120 m de long) et à la lumière de la torche électrique du guide que l'on devine puis découvre véritablement les dessins représentant des bisons, des rennes, des chevaux. C'est vraiment un moment exceptionnel que nous avons vécu là. Une sensation de partager ce que nos ancètres nous ont légué il y a 15 000 ans environ ...

Bien entendu, pas de photos. Donc une illustration prise sur internet.

Nous poursuivons par la découverte du site de la Madeleine. Ce site offre un double intérêt : habitat préhistorique d'un côté et, à quelques dizaines de mètres plus loin, habitat troglodyte médiéval. Nous sommes dans la falaise creusée par la Vézère.

C'est sur ce site préhistorique que furent découverts divers objets permettant de définir la culture du magdalénien, dernière période du paléolithique. parmi ces objets, un célèbre bison gravé dans un bois de cerf, visible au Musée national de la Préhistoire des Eyzies dont nous parlerons plus tard à l'occasion de sa visite.

DSCF1559.JPG

En revenant sur nos pas, nos décourons le village troglodyte de la Madeleine dominé par les ruines d'un château médiéval. Ce village, certainement créé au IXeme siècle fut occupé jusqu'en 1920. Le village fut construit à partir d'un abri-sous-roche naturel.

DSCF1398.JPGDSCF1399.JPGDSCF1401.JPG

Les vestiges du village troglodythe et la chapelle consacrée à Marie-Madeleine.

DSCF1397.JPG

La statue de Marie-Madeleine qui a donné son nom au site.


DSCF1400.JPGDSCF1404.JPG

On distingue les anciennes pièces à vivre et leur utilisation dans la vie quotidienne du village. Le découpage de la falaise permettait même l'utilisation d'étages....

DSCF1405.JPG

Traces de foyer sur les paroies.

DSCF1406.JPGDSCF1407.JPG

Dans le sous-bois, au sommet de la falaise, juste au-dessus du village, se dressent les ruines d'un château médiéval construit au XVeme siècle mais rapidemment abandonné au XVIIeme siècle.


La météo clémente en ce début de matinée nous a permis de visiter tranquilement le site, mais lorsque nous arrivons à la Maison forte de Reignac, le déluge s'abat. Nous sommes à l'abri ! Classée Momunment historique, il s'agit d'une maison-forte troglodyte dont la façade (14eme siècle) ferme un abri-sous-roche. Un détour intéressant et étonnant ...

 

DSCF1408.JPG

L'entrée de la maison-forte

DSCF1409.JPG

La cuisine.

DSCF1410.JPG

La fumée de la cheminée sort par un conduit naturel dans la falaise.

DSCF1411.JPG

La salle à manger

DSCF1412.JPG

Le salon, c'est la roche qui fait office de plafond ....

DSCF1413.JPG

Dans la salle d'armes, une armure ainsi qu'un curieux objet qui rappelle que la visite se termine par une pièce consécrée à l'histoire de la torture ( l'Homme n'en sort pas grandi !).

DSCF1416.JPG

La chambre

DSCF1414.JPG

La cloche. La maison-forte contenait aussi une toute petite chapelle.

Cette charmante visite terminée, nous reprenons la route vers le Gouffre de Proumeyssac. Comme dans toutes les grottes, pas de photo possible. Donc, illustrations prises sur internet ...

 

En entrant dans le gouffre, on accède à une plate-forme à mi hauteur, soit environ à 26 m du fond du gouffre. On peut admirer la vaste salle avec ses stalactites et stalacmites, ses quatre fontaines pétrifiantes. la visite se poursuit par la descente au fond du gouffre on l'on peut admirer les cristallisations triangulaires peu communes. Deux sons et lumières ponctuent la visite.

Sous chaque fontaine pétrifiante, des poteries ont été installées pour être calcifiées naturellement. Et on comprend, que le site sert avant tout à faire du fric ! Que font ces objets au font d'un magnifique gouffre naturel ? Ils ont vendus aux touriste à la sortie de la visite ! Le malaise se poursuit lorsque l'on voit soudain descendre une nacelle, en plein milieu du gouffre, remplie de visiteurs. A 17 euros la descente, c'est d'un bon rapport !

On repart du Gouffre de Proumeyssac avec le sentiment de l'utilisation d'un beau lieu naturel à de seules fins mercantiles... Ce ne sera pas le meilleur souvenir de notre séjour.

Comme il nous reste une bonne heure avant le dîner, nous optons pour un retour au Bugue et la visite de l'aquarium du Périgord noir. Aquarium d'eau douce, il propose une visite d'aquariums à ciel ouvert, éclairés de lumière naturelle, peuplés de poissions d'eau douce.

Quelques specimens ....

DSCF1417.JPGDSCF1418.JPGDSCF1424.JPGDSCF1427.JPGDSCF1430.JPGDSCF1433.JPGDSCF1434.JPG   La visite se poursuit par l'espace tropical, Iguana Parc.

DSCF1442.JPGDSCF1441.JPGDSCF1446.JPGDSCF1451.JPG

Un espace dédié aux reptiles n'est pas d'un grand intérêt ... La visite se termine en cette fin d'aprés-midi par le repas des carpes. Avez-vous déjà eu l'occasion de donner à manger à des carpes, dans la main ? Les carpes n'ont pas de dents et aspirent les aliments. Il s'agissait de moules ... Me voici en plein exercice du repas des carpes !

DSCF1463.JPGDSCF1465.JPG

Curieuse sensation que cet effet de ventouse que font les bouches des carpes qui aspirent les aliments ...

Les carpes sont nourries, à notre tour maintenant. Demain mercredi, au programme, la vallée de la Dordogne.

 

 

 

 

16/07/2012

Une semaine en Périgord - Juin 2012 - 3eme jour : Sarlat et le Sarladais.

Aujourd'hui, lundi, nous avons prévu d'aller visiter une des perles du Périgord, la ville de Sarlat la Canédat et ses environs.

Il s'agit certainement de l'une des plus belles villes de France au patrimoine médiéval et Renaissance exceptionnel. Très touristique, nous avons eu la chance d'y aller un jour de peu d'affluence, ce qui en a rendu la visite plus agréable encore.

 

La vieille ville de Sarlat est coupée en deux par la rue de la république (autrement nommée la Traverse). Deux quartiers sont ainsi séparés, le quartier ouest moins touristique et plus calme, par lequel nous entamons notre visite, et le quartier est.

DSCF1337.JPG

Dans les ruelles tortueuses, la rue des armes.

DSCF1340.JPG

La rue Jean Jacques Rousseau, artère principale de ce quartier, nous conduit vers l'ancien couvent Ste Claire (XVII eme siècle) et son échauguette.

DSCF1341.JPG

En bas de la rue Rousset, curieusement insérée au milieu des immeubles, la Tour de Guet domine le quartier.

DSCF1342.JPG

Curieuse inscription pour clore la promenade dans ce quartier !


DSCF1344.JPG

Au hasard des ruelles, cette petites vierge orne la façade d'une demeure...

DSCF1345.JPG

Dans la quartier est, l'incontournable maison de La Boétie, l'ami de montaigne, qui fut lieutenant criminel à Sarlat. Incontestablement, l'une des plus belles demeures Renaissance de la ville.

DSCF1346.JPG

L'Hôtel de Maleville (XVIeme siècle) où exposent des artistes locaux. Visite gratuite.


DSCF1347.JPG

La fontaine Ste Marie est une résurgence naturelle qui offre sa fraîcheur dans l'ombre d'une grotte.

DSCF1350.JPG

La Cathédrale St Sacerdos, vue de la rue des Consuls.

 

DSCF1351.JPG

Rez-de-chaussée de l'Hôtel Plamon (XIVeme siècle). Au milieu du fronton triangulaire du portail, l'écu de la famille Selves de Plamon (famille de drapiers).

DSCF1353.JPG

Place du Marché aux Oies. A l'arrière plan, l'Hôtel Plamon et ses troies baies gothiques au premier étage. Sur la droite d el'image, l'Hôtel de Vassal (XVeme siècle) avec sa double tourelle.

DSCF1355.JPG

La place centrale de Sarlat, Place de la Liberté.

DSCF1356.JPG

Le flaneur, observe le spectacle de la place de la Liberté.

DSCF1360.JPG

Les belles maisons à colombage de la rue de la Salamandre.

DSCF1361.JPG

Le chevet de la Cathédrale St Sacerdos.

DSCF1364.JPG

Cet édifice énigmatique est une lanterne des morts, située dans l'ancien cimetière de l'abbaye, qui fut élevée au XIIeme siècle pour commémorer le passage de Saint Bernard en 1147.


La visite de Sarlat terminée nous premons la route vers le nord, en direction du village de Saint- Geniès. Très joli village construit en calcaire doré de la région.

DSCF1365.JPG

 Château du XVeme siècle.

DSCF1366.JPG

L'église jouxte le château. Le clocher est du XVIeme siècle.

DSCF1367.JPG

Dans la petite chapelle du Cheylard , au sommet d'une butte qui domine le village, on découvre de belles fresques du XIVeme siècle représentant la vie du Christ et des saints.


Nous reprenons la route, et au détour d'un lacet, on découvre cette jolie gentilhomière, dans un cadre bucolique du plus bel effet ...

DSCF1369.JPG

Il s'agit du château de Lacypierre (XVIeme siècle).


Encore quelques lacets et nous arrivons au hameau de Carlucet.

DSCF1371.JPG

L'église du XVIIeme siècle avec l'habitation accolée forment un ensemble magnifique... perdu au milieu de la forêt au bord de la petite route départementale.

Notre virée dans la Sarladais se termine par la visite des Jardins du Manoir d'Eyrignac. Sublime endroit  que ce jardin à la française créé par la main de l'homme qui magnifie l'art topiaire ... Les quelques photos suivantes en témoigne. 

DSCF1373.JPG

L'allée des charmes

DSCF1374.JPG

Le pavillon chinois et son allée de buis anciens. Un havre de calme ...

DSCF1376.JPG

Au détour d'une allée...

DSCF1377.JPG

Créations et sculptures végétales se succèdent...

DSCF1378.JPG

Face au manoir, le pigeonnier et la fontaine mènant au jardin à la française

DSCF1379.JPG

Le manoir en pierres blondes

DSCF1380.JPGDSCF1383.JPG

Le jardin à la française : buis, ifs ...DSCF1385.JPG

 

DSCF1381.JPG

Le grand bassin

DSCF1382.JPG

L'allée des charmes sous un autre angle

DSCF1386.JPG

Belle perspective sur le manoir

DSCF1387.JPGDSCF1390.JPG

Le jardin blanc

DSCF1391.JPGDSCF1392.JPG

DSCF1393.JPG

La basse cour

DSCF1394.JPG

Retour vers le gran bassin et les communs

DSCF1395.JPG

Avant de quitter ce lieu enchanteur, une autre belle perspective, sur le pavillon.


Cet ensemble a été récompensé en 2004 par le label "Jardin remarquable" décerné par le ministère de la Culture...


15/07/2012

Une semaine en Périgord - Juin 2012 - 2eme jour - Entre Vézère et Dordogne

En ce deuxième jour, nous avons prévu de visiter les alentours du Bugue. Notre circuit nous conduit des bords de la Vézère jusqu'aux rives de la Dordogne. Au programme : château, village, grottes et parc. Une journée bien remplie !

Première halte, au sud-est du Bugue, le hameau de Campagne

DSCF1304.JPG

Belle église romane avec un mur-clocher et un château du XVeme siècle, remanié au XIXeme et actuellement en rénovation. Un lieu charmant ...


Nous poursuivons notre matinée au village de Saint Cyprien. Nous sommes dimanche, c'est jour de marché. Tous les produits locaux sont présents sur les étals : vin de Bergerac, escargots, foie gras, canard, ... Pourtant, il y a peu de monde en ce mois de juin. Les vieilles rues sont calmes.

 

DSCF1307.JPG

L'église du XIIeme siècle, remanièe à l'époque gothique, domine le village de sa masse imposante. De là, de belles rues anciennes descendent à flanc de colline vers le bas du village. Belles demeures bien fleuries.

DSCF1308.JPG

DSCF1309.JPG

Reprenons la route vers le bourg de Coux et Bigaroque où nous faisons halte pour admirer le portail de l'église romane de Coux.

DSCF1310.JPG

Les grottes de Maxange seront la première d'une série de grottes prévues au programme de cette semaine. Découvertes récemment par Angel Caballero, exploitant d'une carrière sur le site, elles ne sont ouvertes au public que depuis 2003. Leur exploration n'est toujours pas terminée et de nouvelles galeries sont susceptibles d'être découvertes. Ainsi, en 2009, une nouvelle galerie a été ouverte au public. Le travail est long car les galeries ont été remplies d'alluvions lors du retrait de la mer préhistorique. Un travail de déblaiement est donc, à chaque fois nécessaire pour mettre à jour les trésors contenus dans ces galeries.

Cette petite grotte est surtout exceptionnelle par la densité de concrétions excentriques dont les formes défient la gravité. Elles sont dues à un écoulement très lent de l'eau qui suinte des paroies.

A voir également, les microcristalisations de calcites qui recouvrent les paroies d'un beau blanc immaculé.

Les photos étant interdites, je suis réduit à illustrer cette visite par des photos prises sur le net. Il en sera de même pour toutes les grottes visitées lors de ce séjour.

 Pour terminer cette journée, nous revenons au Bugue afin de visiter le "Village du Bournat", vaste parc reconstituant un village périgourdin des années 1900. Reconstitution des habitats et des savoir-faire de l'époque. Chauqe édifice a été démonté de son implantation d'origine et remonté sur place.  Rien ne manque.

DSCF1313.JPG

Le moulin à huile qui fabrique de l'huile de noix

DSCF1314.JPG

La chapelle

DSCF1315.JPG

Le moulin à vent qui fabrique la farine qui est vendue par le meunier ... anglais.


DSCF1319.JPG

La maison du métayer

DSCF1322.JPG

Le garage automobile

DSCF1323.JPG

Les anciennes machines agricoles. Ici une batteuse à cheval. Le piètinement du cheval actionnait l'engin. Pauvre bête !

DSCF1332.JPG

L'intérieur de ferme

DSCF1333.JPG

La pêche en famille.

DSCF1334.JPG

La mairie où se déroule la cérémonie de mariage

DSCF1335.JPG

La salle de classe

Le village propose aussi des animations. Et, je ne sais pas pourquoi, je dois avoir la tête de l'emploi, je suis toujours de la partie ! Ce jour là, en fin d'après-midi, c'était l'heure de la présentation du monstre des carpates !

DSCF1324.JPG

DSCF1327.JPGDSCF1329.JPG

DSCF1331.JPG

Chacun aura remarqué le risque que j'ai pris en la circonstance ! Le fou, allongé par terre, c'est bien moi ....


 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique